Victoire de l’Italie à l’Euro: “C’est trop beau!”

Publié le :

A la Une de la presse, ce lundi 12 juillet, la victoire de l’Italie à l’Euro. La Squadra Azzura a battu les Three Lions après prolongations, 3 à 2 aux tirs au but. L’inquiétude et la mobilisation face à la propagation rapide des variants du Covid-19. Et l’appel du gouvernement afghan à l’UE.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

A la Une de la presse, la victoire, hier, de l’Italie face à l’Angleterre, en finale de l’Euro.

La Squadra Azzura victorieuse après prolongation et séance de tirs aux buts, 3 contre 2, la deuxième victoire de l’Italie à l’Euro, après le sacre de 1968: «E nostra!», «Elle est à nous!», exulte le Corriere dello Sport, en évoquant le «KO anglais», «les larmes de joie» du sélectionneur italien, Roberto Mancini, et la liesse de ses compatriotes, descendus cette nuit dans les rues, pour célébrer l’événement. «Troppo bello», «c’est trop beau»: la Gazzetta dello Sport s’en frotte encore les yeux et poursuit le rêve éveillé: «Nous sommes grands, et ce n’est que le début», promet le journal. «Nous avons été plus forts que les vœux de la reine Elizabeth, les encouragements de Boris Johnson et le coup de fil de soutien passé par Tom Cruise (aux Anglais), car cette fois, la mission impossible avait été confiée à des acteurs italiens», s’amuse le quotidien. La Stampa n’a plus de limites: «L’Europe, c’est nous». «L’Italie est championne d’Europe. Qu’il est doux de l’écrire, qu’il est doux de l’entendre. L’Italie est championne d’Europe, répétons-le encore. Grâce à une équipe formidable, grâce à un champion, le gardien Gianluigi Donnarumma, l’Italie vient de remporter le championnat d’Europe de la renaissance», veut croire le journal.

Côté anglais, les quotidiens se montrent bon joueurs, malgré la déception. Malgré les larmes et les «cœurs brisés», la presse anglaise affiche son stoïcisme, voire son fatalisme, The Times allant jusqu’à évoquer une supposée «malédiction des tirs au but», qui poursuivrait l’Angleterre, lors des grandes compétitions internationales. «Ca fait mal mais on est si fiers de vous», titre The Daily Express, dont le fair play s’allie à l’espoir: «Nous sommes désespérés mais notre tour viendra». Un optimisme partagé par The Sun, qui exprime sa «fierté» envers les Lions et tente de les consoler: «L’Angleterre perd encore aux tirs aux buts, mais ne vous en faites pas, les gars, la Coupe du monde est seulement l’année prochaine».

A la Une également ce matin, l’inquiétude grandissante face à la propagation rapide des variants du Covid-19. Alors que la saison touristique démarre en Europe, les professionnels comme les vacanciers s’inquiètent du retour possible des restrictions sanitaires – un sujet sur lequel le président français Emmanuel Macron va d’ailleurs s’exprimer ce soir, selon La Croix. De leur côté, les laboratoires restent mobilisés pour lutter contre les mutations du virus, à l’image de Pfizer BioNTech, dont les fondateurs ont accordé une interview aux Echos. Un entretien où ils assurent disposer d’un processus qui permet, si nécessaire, produire un nouveau vaccin «dans les cent jours». En attendant, les Etats mettent les bouchées doubles pour accélérer la vaccination et en Israël, qui était déjà en pointe dans ce domaine, The Jerusalem Post rapporte que les personnes immunodéprimées sont désormais éligibles pour recevoir une troisième dose de vaccins, pour pallier la baisse de leur efficacité au fil du temps.

Enfin en Afghanistan, le gouvernement demande aux pays européens de cesser d’expulser les migrants afghans durant les trois prochains mois. D’après Le Figaro, le ministère des Réfugiés et du Rapatriement afghan a justifié cette demande par «l’escalade de la violence de la part (des Taliban) et la propagation de la troisième vague de coronavirus, (qui) ont créé un important désordre économique et social ». Une situation qui laisse présager une augmentation du nombre de réfugiés afghans dans l’UE, où ils représentaient plus de 10,5% des demandeurs d’asile en 2020 le deuxième contingent, derrière les Syriens.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *