Van Aert vainqueur du dernier chrono, Pogacar entrera à Paris en jaune

Publié le : Modifié le :

Le coureur de la Jumbo-Visma Wout Van Aert a gagné samedi le contre-la-montre de 30,8 kilomètres entre Libourne et Saint-Émilion. C’est la deuxième étape qu’il remporte sur cette édition 2021 du Tour de France.

Montagne, chrono, sprint… Wout Van Aert sait tout faire. Le Belge de la Jumbo-Visma, déjà vainqueur sur la double ascension du Mont Ventoux, a remporté samedi 17 juillet le contre-la-montre entre Libourne et Saint-Émilion. Il a devancé Kasper Asgreen et Jonas Vingegaard.

Disposant d’une confortable avance au classement général, le Slovène Tadej Pogacar (UAE) ne s’est pas donné à fond et termine tout de même huitième de l’étape. Il conserve ainsi son maillot jaune avant la dernière étape, en principe une simple formalité, qui doit le mener sur les Champs-Élysées où il remportera son deuxième Tour de France.

Pogacar a fait moins bien dans le second contre-la-montre que son dauphin, le Danois Jonas Vingegaard, qui s’est classé troisième de l’étape, à 32 secondes de van Aert. L’Équatorien Richard Carapaz a assuré sa troisième place sur le podium final.

Le contre-la-montre, sous un soleil estival dans les vignobles réputés du Libournais et de Saint-Emilion, a laissé inchangé l’ordre des dix premiers du classement général.

Objectif JO

Wout Van Aert, déjà vainqueur de l’étape du Ventoux durant la deuxième semaine de course, le 7 juillet, s’est imposé pour la cinquième fois dans le Tour, mais pour la première fois dans un contre-la-montre.

À Laval, le 30 juin, le Belge avait pris la 4e place du premier chrono du Tour, à 30 secondes de Pogacar.

Âgé de 26 ans, Van Aert sera en lice pour l’or olympique dans les prochains JO à Tokyo, tant dans la course en ligne que dans le contre-la-montre. Pour boucler la distance des 30,8 kilomètres, il a roulé à la moyenne de 51,5 km/h. Il a repoussé le deuxième, le Danois Kasper Asgreen, à 21 secondes, et Vingegaard à 32 secondes.

Bonnamour désigné Super-combatif du Tour

Le Français Franck Bonnamour (BB Hôtels) a pour sa part sauvé légèrement le bilan tricolore sur leur Tour national. Le coureur breton a été désigné coureur le plus combatif du Tour de France 2021 par le jury présidé par le directeur de course Thierry Gouvenou.

Franck Bonnamour, qui succède au palmarès au Suisse Marc Hirschi, a obtenu le même nombre de voix que Wout Van Aert grâce au vote du public, qui a plébiscité le Français. En cas d’égalité, il revient au directeur de course de trancher et Thierry Govenou a finalement opté pour le Breton

Neuf coureurs (Alaphilippe, Bernard, Bonnamour, Gaudu, Mohoric, Pérez, Poels, Politt, van Aert) étaient en lice pour ce trophée.

La 21e et dernière étape, qui se joue traditionnellement au sprint, est programmée dimanche entre Chatou, dans l’ouest parisien, et les Champs-Elysées (108,4 km). Pour le Britannique Mark Cavendish, déjà vainqueur à quatre reprises depuis le départ, c’est l’occasion de dépasser le Belge Eddy Merckx avec lequel il détient le record des 34 victoires d’étape.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *