vainqueur de la Suède au finish, l’Ukraine se qualifie pour les quarts de finale

Publié le :

Au bout de la prolongation, l’Ukraine a battu in extremis la Suède 2 à 1 pour devenir le huitième et dernier qualifié pour les quarts de finale de l’Euro-2021.

Les huitièmes de finale ont livré leur verdict et l’Ukraine est la dernière qualifiée pour la suite de la compétition. Les Ukrainiens ont pris l’avantage dans les derniers instants de la prolongation face à des Suédois réduits à dix (2-1).

La Suède entre parfaitement dans son match au Hampden Park de Glasgow. Elle domine, presse haut et ne laisse que peu d’espaces exploitables à ses adversaires. Isak se procure la première occasion. Alerté dans le dos de la défense, il est devancé par Buschnan qui intervient des deux poings (4e).

Dos à dos à la pause

L’Ukraine finit par se dégager de l’étau. Shaparenko prend sa chance à l’entrée de la surface mais ça passe très largement à côté (10e). Puis, côté droit, Yarmolenko centre en retrait et trouve Yaremchuk, qui frappe en première intention mais voit Olsen repousser la tentative (12e).

À ce temps fort ukrainien succède un temps fort suédois. Isak est servi à l’entrée de la surface de réparation. Il tente d’enrouler sa frappe qui finit à droite de la cage de Buschan (19e).

Cependant, contre le cours du jeu, c’est l’Ukraine qui ouvre le score. Zinchenko, peu vu depuis le début de l’Euro, place une demi-volée croisée parfaite. Olsen ne peut rien faire (27e, 1-0).


La Suède réagit vite et obtient un long coup franc. Larsson feinte la passe mais choisit finalement le tir. Bushchan plonge sur sa ligne et déjoue la tentative (29e). En revanche, il ne peut rien faire quelques instants plus tard lorsque Forsberg décoche une frappe puissante de 20 mètres, contrée par l’un de ses défenseurs (43e, 1-1).

Deux poteaux consécutifs

Au retour des vestiaires, les deux équipes vont trouver tour à tour le poteau : Yarmolenko déboule à droite de la surface adverse et passe en retrait pour Sydorchuk, dont la reprise s’écrase sur le montant gauche suédois (55e). Forsberg fait de même quelques instants plus tard (57e). Il trouve la transversale quelques instants plus tard (68e).

Après ces séquences de folie, les deux équipes paraissent accuser le coup. En manque d’idées supplémentaires, Ukrainiens et Suédois font tourner le ballon au milieu de terrain dans l’attente d’une hypothétique faille. Conséquence : le match s’enlise et les 22 acteurs semblent attendre la prolongation. Seul Kulusevski sort les spectateurs de leur torpeur d’une frappe depuis la droite de la surface qui finit en corner (89e).


Une prolongation qui commence de la plus mauvaise des façons pour la Suède. L’arbitrage vidéo expulse logiquement Danielson pour un tacle non maîtrisé sur Besedin (98e). L’Ukrainien sort blessé. D’ailleurs, la première mi-temps de la prolongation ressemble à un jeu de massacre : peu de football mais beaucoup de blessures. Krafth prend un ballon en pleine tête, Yarmolenko se tient le mollet après une offensive…

La deuxième mi-temps n’est pas plus séduisante mais l’Ukraine tente de profiter de son avantage numérique : Dovbyk rate l’immanquable devant Olsen (111e). Et, enfin, un centre de Zinchenko est repris de la tête par Dovbyk qui trompe Olsen (120e+1).

En quarts, samedi à Rome, les Ukrainiens affronteront l’Angleterre, qui a éliminé l’Allemagne (2-0) plus tôt mardi.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *