une quatrième médaille paralympique pour le cycliste Alexandre Léauté

Publié le : Modifié le :

Le cycliste Alexandre Léauté a terminé ses Jeux paralympiques en décrochant une quatrième médaille individuelle. Il a terminé troisième jeudi dans la course en ligne (C1-C3). Sa compatriote Marie Patouillet a aussi remporté le bronze lors de la course en ligne sur route (C5).

Alexandre Léauté va repartir chargé de Tokyo. Le cycliste a fini, jeudi 2 septembre, ses Jeux paralympiques avec autant de podiums que d’épreuves individuelles. Il a décroché une médaille de bronze jeudi dans la course en ligne (C1-C3) au Fuji Speedway.

“À 20 ans, faire quatre médailles, je n’ai pas les mots, c’est juste fantastique”, a réagi pour ses premiers Jeux le Breton qui ne pédale que d’une jambe, étant hémiplégique côté droit

Sous une pluie torrentielle, le coureur a été le plus rapide parmi le groupe de poursuivants arrivés près de sept minutes après le duo britannique ayant pris les deux premières places à l’issue d’un parcours vallonné de 79 kilomètres.

“Dans ce sprint, je ne me suis jamais mis aussi minable, j’avais des crampes à 500 mètres de la ligne”, a-t-il raconté. “Dans la dernière bosse, j’étais vraiment à la limite, ça montait très vite. Je pensais à tous les sacrifices que j’ai faits”, a-t-il ajouté. “Je suis un compétiteur et trois médailles, ça ne me suffisait pas, j’avais besoin d’une quatrième.”

Premier médaillé d’or de la délégation française après sa victoire au vélodrome d’Izu en poursuite individuelle (catégorie C2), il avait ensuite pris l’argent dans le kilomètre, puis le bronze dans le contre-la-montre sur route. Avec un tel bilan, le cycliste pense déjà aux Jeux de Paris dans trois ans : “J’espère être à Paris-2024, il y aura mes proches. Ce sera en France, je serai attendu, je pense, avec ce que j’ai fait cette année.”

Une deuxième médaille pour Marie Patouillet

Marie Patouillet, déjà médaillée de bronze sur piste en poursuite (C5) a doublé la mise lors de la course en ligne sur route. Née avec une malformation à un pied, la protégée de Grégory Beaugé a pris la troisième place au bout d’un parcours identique à celui d’Alexandre Léauté. Seulement devancée, elle aussi par deux Britanniques, dont Sarah Storey.

Cette dernière, avec sa 17e médaille d’or paralympique (dont trois à Tokyo) est devenue l’athlète paralympique la plus titrée de son pays.


Toujours en cyclisme, le trio composé de Florian Jouanny, Loïc Vergnaud et Riadh Tarsim a également décroché la médaille d’argent du relais handbike sur route. Ils ont été devancés par les Italiens, mais ont terminé devant les Américains.

Florian Jouanny (H2) et Loïc Vergnaud (H5) avait déjà été récompensés la veille par une médaille d’or et d’argent en individuel. 

Dans le stade olympique, Timothée Adolphe a pris sa revanche après avoir été disqualifié en série sur le 400 m pour avoir perdu le lien l’attachant à son guide Bruno Naprix. Le duo a terminé 2e en finale du 100 m en signant un nouveau record personnel.

En natation, après avoir fini 6ème au 400 m nage libre et 4ème au 100 m papillon, Florent Marais s’est emparé de sa première médaille paralympique. Il a remporté le bronze en finale du 100m dos (S10).

La délégation française compte désormais 45 médailles dont 7 en or. L’objectif de 35 médailles est déjà largement dépassé.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *