Tadej Pogacar s’impose en jaune au sommet des Pyrénées

Publié le : Modifié le :

Tadej Pogacar s’est imposé au sommet du col du Portet lors de la 17e étape du Tour de France pour conforter son maillot jaune.

Tadej Pogacar survole le Tour de France comme il a survolé les nuages du col du Portet. Sur la 17e étape, le leader du classement général a conforté son avance sur ses adversaires en devançant ses adversaires directs, Richard Carapaz et Jonas Vingegaard, sur la ligne d’arrivée. À la veille de la dernière étape de montagne à Luz-Ardiden, le maillot jaune semble intouchable.

“Ce sera le jour le plus dur sur le Tour”, avait pourtant assuré la veille le prodige Slovène. Il ne l’a pourtant pas montré tant il évolue avec une insolente facilité sur cette Grande boucle, alors qu’il vient de remporter sa deuxième victoire sur l’édition 2021.

Une étape animée par les Français

En ce jour de fête nationale, les Français ont lancé les hostilités pour se porter à l’avant. Pierre Rolland, Valentin Madouas attaquent les premiers mais le bon coup est composé de quatre autres tricolores : Anthony Pérez (Cofidis), Anthony Turgis (TotalÉnergies), Dorian Godon (AG2R Citroën), Maxime Chevalier (B&B Hôtels p/b KTM), accompagnés de Danny Van Poppel (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe).

Les grandes manœuvres pour le maillot à pois commencent au pied du col de Peyresourde, premier col de la journée.

Nairo Quintana sort du peloton, emmené par Elie Gesbert, tente de lancer les grandes manœuvres pour le maillot à pois. Cependant, son concurrent pour le maillot de meilleur grimpeur, Wout Poels, s’accroche sur le porte-bagage ainsi que le Français Pierre Latour. Mais le peloton refuse de laisser partir les quatre hommes. Seul Pierre Latour insiste mais est repris dans la descente.

À l’approche de la deuxième difficulté répertoriée, le col de Val Louron-Azet, il devient donc clair que les favoris et le maillot jaune Tadej Pogacar n’ont pas l’intention de laisser l’étape du jour aux hommes échappés. L’avance, de huit minutes à son apogée, fond comme la neige au sommet des montagnes voisines. L’échappée se disloque devant le danger et Anthony Perez, régional de l’étape, s’isole seul en tête. Dorian Godon fait la jonction dans la descente.

Les deux hommes sont accueillis par une véritable marée humaine dans le juge de paix de la journée. De Toulouse, du pays Basque, de Bretagne mais aussi de Belgique, de Colombie et de Slovénie… Des milliers de personnes sont venues acclamer les coureurs dans le plus haut sommet à ce jour dans les Pyrénées. Anthony Perez, porté par ses supporters, tente le tout pour le tout et abandonne son compagnon de AG2R-La Mondiale. Un vrai pari avec seulement trois minutes d’avance sur le peloton, que le maillot jaune Tadej Pogacar fait cravacher par ses équipiers. En vain, il se fait reprendre par les favoris à 8,3 km. Les Français attendront encore leur deuxième victoire sur l’édition 2021, même si Perez peut se consoler avec le dossard de coureur le plus combatif du jour.

Les membres du top 5 sont entre eux pour s’expliquer et Tadej Pogacar place immédiatement une première accélération. Ben O’Connor craque le premier, suivi de Rigoberto Uran. 

Alors que les trois hommes de tête pénètrent dans la brume du sommet, le maillot jaune fait la course en tête du groupe. Il tente de décramponner les attaques en multipliant les attaques. Sans succès. Richard Carapaz place son attaque avant le tunnel situé à 1 km du sommet. Il laisse Vingegaard sur place. 

Au sprint, le Slovène est cependant meilleur que son concurrent équatorien. Tadej Pogacar porte l’estocade à 130 m de l’arrivée et remporte l’étape. À quatre jours de l’arrivée à Paris, Pogacar précède désormais Vingegaard de 5 min 39 sec et Carapaz, de 5 min 43 sec. Le grand perdant de la journée, Rigoberto Uran, pointe à plus de 7 minutes, passant de la deuxième à la septième place.

Le Français David Gaudu prend la quatrième place de cette étape pyrénéenne, à 1 min 19 sec du vainqueur.

Jeudi, la 18e étape – la dernière dans les Pyrénées – franchit le Tourmalet et arrive à Luz-Ardiden, deux montées classées hors catégorie.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *