Mode : le musée des Arts décoratifs rend hommage à Thierry Mugler

Publié le :

Couturier, photographe, metteur en scène de défilés et de spectacles époustouflants, Thierry Mugler a marqué toute une époque. Ses silhouettes féminines hyper reconnaissables, avec des épaules carrées coupées à la serpe et des tailles fines, sont emblématiques des années 80. La rétrospective “Couturissime” proposée par le musée des Arts décoratifs expose aussi des tenues qui ont défrayé la chronique, comme la robe “chimère” toute en écailles, la tenue “robot” ou des bustiers aux airs d’armure.

Pour la première fois depuis 2013, le Bocuse d’Or revient en France. C’est le chef lyonnais Davy Tissot, détenteur d’une étoile Michelin au restaurant Saisons et Meilleur ouvrier de France, qui a été choisi. Pour cette édition 2021, une nouvelle épreuve a été ajoutée : celle du “take away”, la vente à emporter, un mode de consommation qui s’est beaucoup développé pendant la pandémie de Covid-19.

Le musée Jacquemart-André consacre une exposition au maître italien de la Renaissance, Sandro Botticelli. Le peintre de “La naissance de Vénus” a souvent utilisé le même modèle dans ses œuvres. Simonetta Vespucci était une jeune femme de la noblesse génoise qui vécut à Florence au XVe siècle.

Greta Thunberg s’est imposée, malgré elle, comme une icône de la lutte contre le réchauffement climatique. Malgré ses nombreuses apparitions dans les médias, ses interventions au Parlement européen ou à l’ONU, l’activiste suédoise reste pour beaucoup un mystère. Pour son documentaire “I am Greta”, Nathan Grossman a suivi la jeune fille pendant des mois pour dresser son portrait.

Les artistes libanais s’exposent à l’Institut du monde arabe. “Lumières du Liban” prouve la foisonnante richesse culturelle du pays et sa capacité de résilience face aux crises qui essaiment son histoire.

L’Exposition universelle ouvre ses portes à Dubaï, jusqu’à mars 2022. Cette “Expo 2020”, repoussée d’un an à cause de la pandémie de Covid-19, a nécessité un budget de 7 milliards de dollars. Elle espère attirer 25 millions de visiteurs pour la toute première version organisée au Moyen-Orient. Les technologies les plus pointues y tutoient la défense de l’environnement. La France a retenu la thématique des “Lumières” – du passé et du présent – pour son pavillon. Elle y expose notamment des originaux de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, symbole du siècle des Lumières, et propose une immersion numérique dans Notre-Dame de Paris, du chantier médiéval à l’édification de la flèche de Viollet-le-Duc, en passant par le sacre de Napoléon ou les travaux actuels.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *