Lille écrit son histoire en se qualifiant pour les huitièmes de finale

Publié le :

Grâce à une solide victoire face à Wolfsburg (0-3), Lille a conforté sa première place du groupe G et s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la deuxième fois dans l’histoire du club.

Quinze ans après, Lille est de retour en huitièmes de finale de Ligue des champions. Grâce à sa brillante victoire face aux Allemands de Wolfsburg (0-3), les hommes de Gourvennec ont assuré leur qualification et, cerise sur le gâteau, conforté leur première place dans le groupe G.

Conscient de l’enjeu, le champion de France 2021 réalise une entame de jeu sérieuse. Regroupés derrière, les Lillois ne laissent que peu de d’espace à leur adversaire du soir. Les Dogues laissent venir et se montrent foudroyants sur contre. Ikoné remonte le terrain avant de centrer. Jonathan David est trop court, mais Burak Yilmaz a suivi et crucifie Casteels (0-1, 10e).

Wolfsburg tente de revenir. Paulo Otavio part à grandes enjambées sur son flanc gauche et place un grand pont superbe sur Çelik avant de centrer. La défense lilloise écarte (23e). Arnold enroule un coup franc et propulse le ballon sur la tête de Weghorst qui parvient à cadrer. Insuffisant pour inquiéter Grbic (28e).

Lille recule

Yilmaz tente de riposter sur coup franc après un accrochage à gauche de la surface avec Lacroix. Il enroule une frappe du pied droit, que Casteels bloque aisément près de son poteau (35e).

Les Lillois sont acculés et laissent le monopole du jeu aux Allemands. Une grosse alerte avant la mi-temps vient rappeler aux Lillois que leur avantage est fragile. Arnold se charge d’un nouveau corne que Weghorst dévie de la tête au premier poteau. Reinildo dégage sur sa ligne (43e).

À contre-courant du match, Ikoné s’illustre peu après la mi-temps. Le numéro 10 accélère avant repiquer dans l’axe et de décocher un lobe puissant de 20 mètres. Casteels se détend pour dévier la balle d’une claquette (53e).

Mbabu et Arnold poussent pour égaliser, mais ce sont les Dogues qui se procurent des occasions. Casteels manque complètement un dégagement près de la ligne de touche. Lille récupère et Ikoné fait la passe à Yilmaz qui se retrouve face à un but vide. Le Turc est contré par un adversaire (64e). Tout comme sa frappe suivante, quelques minutes plus tard (67e).

Les Loups finissent par craquer. Sur une grosse erreur de la défense de Wolfsburg, l’entrant Angel Gomes lance immédiatement Jonathan David, qui se retrouver tout seul dans la surface de réparation. Le Canadien n’a plus qu’à conclure, d’une frappe en poteau rentrant (0-2, 72e)

Sur un mouvement collectif des Lillois, Angel Gomes plante le dernier clou dans le cercueil des Allemands (0-3, 78e). Il n’y aura pas de retournement de situation malgré un but dans les derniers instants de Zack Steffen pour les Verts (1-3, 88e)

Les Dogues peuvent célébrer. Malgré des débuts compliqués, ils sont premiers du groupe G et ainsi tête de série pour le tirage au sort des huitièmes de finale. Mieux que le PSG donc.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *