les Parisiennes chutent à Barcelone, aux portes de la finale

Publié le : Modifié le :

Les Parisiennes ont été éliminées aux portes de la finale de la Ligue des champions féminine, en s’inclinant dimanche 2-1 en demi-finale retour face à Barcelone. Le club catalan affrontera Chelsea le 16 mai à Göteborg, pour sa deuxième finale européenne après un échec de 2019.

Comme l’an dernier, le Paris SG s’est arrêté en demi-finale de la Ligue des champions féminine, éliminé 2-1, dimanche 2 mai, par le FC Barcelone, qui disputera le 16 mai à Göteborg sa deuxième finale européenne face à Chelsea, qui a éliminé samedi le Bayern Munich 4 à 1 (défaite 2-1 à l’aller).

Après l’exploit, la désillusion : les Parisiennes, tombeuses en quarts des Lyonnaises quintuples tenantes du titre, se sont inclinées devant le doublé de la Néerlandaise Lieke Martens (8e, 31e), malgré le but de Marie-Antoinette Katoto (34e) qui a redonné un vain espoir aux joueuses d’Olivier Echouafni après le nul 1-1 concédé au match aller.

Puisque dans l’autre demi-finale, Chelsea s’est qualifié aux dépens du Bayern Munich, la finale 2021 de la Ligue des champions dames sera la deuxième de l’histoire sans club français : celle de 2014 remportée par les Allemandes de Wolfsburg contre les Suédoises de Tyresö restait jusqu’à présent la première et la seule disputée sans équipe française depuis que l’ex-Coupe féminine de l’UEFA a été renommée Ligue des champions féminine, en 2009-2010.

Et les Parisiennes devront patienter pour regoûter à une finale continentale. Après les revers de 2015 à Berlin contre Francfort (2-1) et de 2017 à Cardiff contre Lyon aux tirs au but (0-0 a.p., 7-6 t.a.b.), c’est un nouvel échec européen pour l’équipe féminine du PSG.


Finale inédite

Pourtant, c’est le PSG qui avait le mieux débuté la partie. Ses joueuses ont posé le pied sur le ballon et ont occupé le camp catalan, laissant espérer le meilleur… Jusqu’au premier but de Martens (8e), qui a ouvert son pied droit pour catapulter un ballon servi en profondeur par Leila Ouahabi dans la lucarne droite de Christine Endler, hésitante à monter avant de reculer tardivement.

L’attaquante néerlandaise a doublé la mise vingt minutes plus tard, après un beau travail de Caroline Graham Hansen sur l’aile droite, qui a fini par trouver le plat du pied gauche de Martens au second poteau (31e).

Les Parisiennes ont souffert face aux ailières catalanes, souvent trouvées dans le dos de la défense. Mais le but de Marie-Antoinette Katoto, bien placée à la retombée d’un ballon disputé dans la surface (34e), a eu le don de leur redonner espoir. La n°9 internationale française est allée chercher le ballon au fond des filets, puis a remonté le terrain le poing rageur, en haranguant ses coéquipières.

En vain. Malgré les grosses occasions de Ramona Bachmann (59e) ou de Sandy Baltimore (77e) en deuxième période, le PSG n’a jamais su faire trembler une deuxième fois les filets de l’infranchissable Sandra Panos… Alors qu’en face, Jennifer Hermoso et Marta Torrejon ont coup sur coup buté sur le poteau gauche et la barre transversale des cages parisiennes (70e), avant la dernière grosse occasion d’Asisat Oshoala qui a buté sur Endler à la 90e.

C’est donc Barcelone qui s’offrira une occasion en or de décrocher son premier sacre européen, le 16 mai au stade Gamla Ullevi de Göteborg, lors d’une finale face à Chelsea.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *