les 10 Français à suivre aux JO

Du vendredi 23 juillet au 8 août, 378 Français disputeront les Jeux olympiques de Tokyo. France 24 vous propose une sélection de 10 athlètes à suivre et à encourager durant cette quinzaine sportive.

Enfin ! Après un an de report en raison de la pandémie mondiale de Covid-19, place au sport et aux Jeux olympiques de Tokyo pour les 378 sportifs français qualifiés.

Michel Vion, chef de mission de la délégation française aux JO, avait fixé l’objectif d’une quarantaine de médailles pour la France. France 24 a sélectionné 10 athlètes, cinq hommes et cinq femmes, qui représentent autant d’espoir d’entendre retentir la Marseillaise sur les podiums japonais.

• Karaté : Steven Da Costa

Il n’aura qu’une chance pour devenir médaillé olympique de karaté et Steven Da Costa compte bien la saisir. En effet, l’art martial, ajouté au programme olympique de Tokyo, n’a pas été reconduit pour 2024. Le karateka de 24 ans, qui a déjà remporté l’ensemble des titres existants dans sa discipline, compte bien ajouter celui-ci.

>> À lire aussi : Pour le karatéka Steven Da Costa, “le contexte sanitaire enlève la joie des JO”

Quand ? Sa compétition débute jeudi 5 août à 5 h (heure de Paris)

• VTT : Loana Lecomte

Si les JO avaient eu lieu en 2020, Loana Lecomte les aurait sans doute regarder à la télévision. Un an plus tard, c’est pourtant en grande favorite que la Haut-Savoyarde arrive au Japon.  Surclassée chez les séniors alors que son âge lui permettrait de toujours évoluer chez les espoirs, elle a tout raflé en 2021. Quatre épreuves de Coupe du monde disputées, quatre victoires avec à chaque fois l’ensemble des tours de circuit passés en tête. Elle est également championne de France depuis le 10 juillet et numéro 1 mondiale. Elle ne peut que viser l’or… À moins que sa compatriote Pauline Ferrand-Prevot ne l’en empêche. Elle a fait des JO le grand objectif de sa saison.

Quand ? Elle s’élancera le mardi 27 juillet à 8 h (heure de Paris)

• Escalade : Anouck Jaubert

Anouck Jaubert, 27 ans, fait partie des quatre athlètes du contingent français. Elle savoure cette qualification qu’elle visait depuis des années et espère briller. La jeune femme est spécialiste d’escalade de vitesse, une des trois disciplines du combiné olympique. Elle espère prendre de l’avance sur sa manche fétiche pour ensuite s’accrocher lors des épreuves de bloc et de difficultés pour remporter une médaille. Sa compatriote Julia Chanourdie est également à surveiller.

>> Anouck Jaubert : “C’est un grand pas pour l’escalade”

Quand ? Les qualifications ont lieu mercredi 4 août à partir de 10 h (heure de Paris). L’éventuelle finale aura lieu le 6 août à la même heure.

• Judo : Teddy Riner


Au pays du judo, dans la mythique salle du Nippon Budokan, Teddy Riner va tenter de s’offrir une part de légende avec un rarissime troisième titre olympique aux Jeux de Tokyo. Un seul combattant a déjà réussi cet exploit, le Japonais Tadahiro Nomura, vainqueur en 1996, 2000 et 2004 en -60 kg. Même ce dernier considère que le Français de 32 ans est “le roi du judo”.

Chez les femmes, il faudra surveiller la porte-drapeau Clarisse Agbegnenou, quintuple championne du monde en -63 kg. Battue en finale en 2016 par la Slovène Tina Trstenjak, comme aux mondiaux de 2015, Agbegnenou rumine sa défaite depuis Rio.

Quand ? Teddy Riner entrera en compétition le vendredi 30 juillet à 4 h (heure de Paris). Clarisse Agbegnenou sera à suivre mardi 27 juillet à partir de 5 h (heure de Paris).

• Skate : Aurélien Giraud

À 23 ans, le prodige du skate Aurélien Giraud représentera la France dans la discipline “street” aux premiers JO de l’histoire de son sport. Son objectif : rafler la médaille d’or et contribuer ainsi au rayonnement du skateboard, dans l’espoir de convaincre les sceptiques qui estiment que la discipline n’a rien à faire aux Jeux olympiques.

>> À lire aussi : Des skateparks de Lyon aux JO de Tokyo, le prodige Aurélien Giraud rêve d’or

Quand ? Les épreuves masculines de “street” ont lieu dimanche 25 juillet à partir de 1 h 30 (heure de Paris)

• Lancer de disque : Mélina Robert-Michon

À 41 ans, la Lyonnaise va disputer pour la sixième fois de sa carrière les Jeux olympiques. Deux ans après son arrêt pour maternité, elle a glanée en juin un 20e titre de championne de France de lancer de disque. Vice-championne aux Jeux de Rio, elle veut cette année être sur la plus haute marche du podium.

Quand ? Mélina Robert-Michon entrera en compétition le samedi 31 juillet à partir de 2 h 30 (heure de Paris)

• Gymnastique : Samir Aït Saïd

Samir Aït-Saïd, le spécialiste des anneaux, est le premier gymnaste français à être nommé porte-drapeau. Une belle récompense pour celui qui a une histoire compliquée avec les JO. En 2012, il avait manqué ceux de Londres en raison d’une blessure. Puis, en 2016, à Rio, il avait subi une très violente double-fracture lors des qualifications. Cependant, il n’est pas du genre à renoncer ou à ruminer ces malchances passées, il visera l’or à Tokyo.

Quand ? Les qualifications dans la discipline des anneaux commencent samedi 24 juillet à 3 h (heure de Paris).

• Basket 3×3 : Laëtitia Guapo

Le basket 3 contre 3 français, nouvelle discipline des Jeux olympiques, sera bien représenté à Tokyo avec Laëtitia Guapo, numéro un mondial. Avec sa coéquipière Migna Touré, sa dauphine au classement mondiale, la France a les moyens de viser haut.

Quand ? Le tournoi féminin de 3×3 a lieu du 24 au 29 juillet. Le premier match de l’équipe de France est prévu à 14h25 (heure de Paris) le 24 juillet contre l’Italie.

• Surf : Johanne Defay

Numéro 2 mondiale et vainqueur de la dernière compétition du World Tour en juin, la Réunionnaise Johanne Defay, 27 ans, entend bien briller aux Jeux olympiques, qui seront les premiers pour la discipline. Si la favorite sera américaine et se nomme Carissa Moore, la Française a les moyens de lui barrer la route vers la médaille d’or.

Quand ? La compétition de surf début dimanche 25 juillet à 3 h 20 (heure de Paris).

• Décathlon : Kevin Mayer

Dans le palmarès hors du commun que Kevin Mayer est en train de se bâtir, il manque une médaille d’or olympique et il compte bien la décrocher. Médaille d’argent à Rio, il est désormais l’un des favoris de la compétition. Et pour cause, il a remporté les championnats du monde 2017 et détient le record du monde de la discipline depuis 2018.

Quand ? Le décathlon sera à suivre le mercredi 4 août (100 m, longueur, poids, hauteur, 400 m) et le jeudi 5 août (110 m haies, disque, perche, javelot, 1 500 m).

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *