l’Égyptien Ibrahim Hamato change les mentalités grâce au ping-pong

Publié le :

Ibrahim Hamato avait crée la sensation aux Jeux paralympiques de Rio de 2016. Cinq ans après, il participe également à ceux de Tokyo. Amputé de ses deux bras, ce pongiste égyptien joue avec la raquette entre les dents et sert avec ses pieds. 

Jouer au tennis de table sans les bras, c’est l’exploit que l’Égyptien Ibrahim Hamato, âgé de 48 ans, est parvenu à accomplir après de nombreuses années d’entraînement. Révélé aux Jeux paralympiques de Rio il y a cinq ans, le pongiste est sélectionné pour Tokyo et compte bien revenir avec une médaille.

Ce sportif vit et se prépare au stade de Maadi, au sud du Caire. “En ce moment, le temps presse. Par la grâce de Dieu, nous sommes très bien préparés. On s’entraîne tout le temps. Deux fois par jour, le matin et le soir”, raconte-t-il.

À 10 ans, il est victime d’un accident de train et doit être amputé des deux bras. Après s’être essayé au football dans un premier temps, il s’est, contre toute attente, dirigé vers le tennis de table : “Mes amis me disaient que je ne pourrais pas pratiquer un sport comme celui-ci. Ça m’a changé de manière profonde. D’une personne faible, je suis devenu une personne vraiment très forte. D’autres choses aussi ont changé, mes enfants me considèrent comme un héros”.

Longtemps relégués au statut de citoyens de seconde zone, les personnes handicapées sont désormais plus visibles dans la société égyptienne. “Aujourd’hui, l’État essaye de mettre en avant les handicapés qui ont de l’influence et grâce à cela la société nous accepte plus qu’avant. On ne se moque plus de nous. Les handicapés deviennent des icônes”, estime Ibrahim Hamato. Cette année, 49 athlètes égyptiens participent aux Jeux paralympiques de Tokyo.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *