L'écoféminisme, une "arme de déconstruction massive"


Dans un monde imaginaire proche du nôtre, la surexploitation des ressources naturelles mène à l’augmentation des inégalités, de la pollution et des pandémies. Mais un autre modèle basé sur la sororité apparaît, inspiré de l’écoféminisme. C’est la trame du roman graphique “ReSisters” (Éditions Tana) de la philosophe Jeanne Burgart-Goutal, illustré par Aurore Chapon.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *