Le Sénégalais Cheikh Ibra Fam et le Québécois Hubert Lenoir présentent leurs musiques

Publié le :

À l’occasion de leur passage sur Paris, les deux artistes échangent sur leurs styles, leurs inspirations et les messages qu’ils entendent faire passer dans leurs créations musicales.

L’avenir, c’est aujourd’hui : voici le message que veut faire passer Cheikh Ibra Fam. Après une longue carrière en solo sous le nom de Freestyle, et des années avec l’Orchestra Baobab, le musicien sénégalais renoue avec ses racines et un nom encore plus en lien avec ce qu’il est profondément.

Son nouveau single, “The future”, est issu de son album “Peace in Africa”, qui sortira en mars 2022. Dans ce titre, il appelle les Africains de la jeune génération à s’engager pour transformer le continent, pour que l’Afrique de demain soit “meilleure que celle d’aujourd’hui”. Son premier single issu de l’album, “Yolele”, fait, lui, référence aux “on-dit”, aux critiques, en enjoignant à plus de bienveillance.

Avec “Pictura de ipse : musique directe”, Hubert Lenoir annonce un autoportrait en musique pour son deuxième album. “Pictura de ipse” signifie “peinture de soi-même” ou autoportrait en latin tanis que le terme “musique directe” est emprunté au “cinéma direct”, un mouvement né dans les années 50 au Québec pour décrire un cinéma qui ressemble à du documentaire sans en être tout à fait. Il y livre beaucoup de lui-même, notamment dans les titres “Sucre + sel” ou “Secret”, où il explore son identité androgyne. Pour cet album, le jeune musicien québécois s’est notamment servi d’enregistrements de son quotidien : des conversations entre amis, des bruits de rue ou des extraits d’une émission de radio.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *