le PSG espère encore signer Pogba ou Camavinga sans laisser filer Mbappé

Avec l’arrivée de Lionel Messi, Paris semble rassasié au niveau des transferts. Mais un dernier coup d’éclat sur le marché des milieux de terrain n’est pas à exclure. Le tout avec l’envie de conserver Mbappé au sein de l’effectif.

Georginio Wijnaldum, Achraf Hakimi, Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma et Lionel Messi… Le mercato réalisé jusqu’ici par le PSG est probablement le plus exceptionnel de l’histoire du club et probablement de celle du football. Pourtant, le club français pourrait ne pas s’arrêter là et continue de “rêver plus grand”.

Interrogé par L’Équipe peu après la présentation de Lionel Messi, le président du PSG, Nasser al-Khelaïfi, a ouvertement déclaré : “Si notre mercato est désormais clos ? Je ne sais pas. On va voir.” 

Paul Pogba observé de près 

Selon le quotidien français, le PSG souhaite toujours renforcer son milieu de terrain, avec un profil défensif capable d’évoluer au sein d’un double pivot. C’était d’ailleurs le principal objectif du club avant ce mercato fou, constitué – à l’exception d’Hakimi– de joueurs arrivés libres. 


Depuis plusieurs saisons, le PSG lorgne l’international français Paul Pogba. Ce dernier est en fin de contrat à Manchester et n’a toujours pas confirmé vouloir renouveler son contrat. Pour éviter de laisser partir, sans percevoir d’indemnités de transfert, un élément acheté à la Juventus Turin 110 millions d’euros, la direction mancunienne pourrait être tentée de vendre “la Pioche” dès cet été, malgré ses excellentes prestations du début de saison. 

Du côté de Paris, on refuse de s’affoler. Selon les informations du journal britannique The Independant, le club de la capitale préfère attendre l’été 2022 pour essayer de finaliser l’arrivée de l’international français. Le joueur sera donc libre de s’engager où il le souhaite et le PSG envisage “un meilleur contrat” que le Real Madrid, son principal concurrent sur le dossier. Cependant, en cas de départ précipité, Paris serait également prêt à bondir pour proposer une offre à Manchester United.

Eduardo Camavinga bradé par Rennes 

Le prodige de Rennes, Eduardo Camavinga, est également sur les tablettes du club. Son profil technique, sa position sur le terrain et sa jeunesse cochent toutes les cases à Paris. Comme Pogba, il n’a plus qu’un an de contrat au Stade Rennais. Si le club rêve de lui arracher une prolongation, lui semble plutôt enclin à patienter pour partir libre. 

Grande révélation de la Ligue 1 il y a un an et demi, “Cama” était notamment annoncé dans le viseur du Real Madrid et il se disait que le SRFC attendait une offre de près de 100 millions d’euros. À la fin de la saison dernière, à la faveur d’une baisse de forme et d’un marché compliqué par l’impact du Covid-19 sur les clubs, le prix de départ du joueur était déjà descendu à 50 millions. Rennes serait désormais prêt à le brader 30 millions pour être sûr de toucher une indemnité de transfert sur ce joyau de son centre de formation. 

Un montant qui semble être une bagatelle pour le PSG et ses propriétaires qataris et qui pourrait encore être abaissé avec un des joueurs que Paris souhaite vendre. 

Le PSG doit dégraisser 

Cependant, le PSG a une ligne de conduite claire d’ici la fin du mercato qui s’achèvera à minuit le 31 août prochain : de nouvelles arrivées paraissent conditionnées à d’éventuels départs. Le directeur sportif Leonardo cherche à dégraisser son effectif et à se délester de gros salaires devenus indésirables : Sergio Rico, Thilo Kehrer, Layvin Kurzawa, Idrissa Gueye, Rafinha, Julian Draxler, Pablo Sarabia voire Mauro Icardi sont poussés vers la sortie. 

 

Les ventes tardent cependant à se concrétiser. Thilo Kherer, approché par le Bayer Leverkusen, a refusé la proposition, souhaitant disputer la Ligue des champions. C’est désormais le Bayern Munich qui formule son intérêt pour suppléer Benjamin Pavard, actuellement à l’infirmerie (entorse à une cheville). Le PSG a acheté le latéral allemand il y a trois ans pour 37 millions et espère, à défaut de plus-value, limiter les pertes sur sa vente. 

Autre éternel “donné partant” à chaque mercato, Layvin Kurzawa était annoncé cette fois du côté de Lyon. Cependant, l’histoire est partie pour se répéter puisque le salaire réclamé par l’ancien monégasque serait trop élevé pour l’OL. Il est une fois de plus parti pour rester alors que le PSG espérait en tirer quelques liquidités et alléger sa masse salariale. 

En effet, le PSG guette attentivement l’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation de la DNCG, qui stipule que la masse salariale ne doit pas excéder 70 % des revenus du club, repoussée à la saison 2023/2024. Dans l’intervalle, le PSG ne peut tout de même pas faire n’importe quoi puisque sa masse salariale représente déjà presque 100 % de ses revenus. Paris a pour objectif d’équilibrer ses comptes et l’Équipe assure que le club a pour objectif de vendre pour 180 millions. 

La cas Mbappé 

Le moyen le plus simple pour cela serait probablement de vendre Kylian Mbappé. Cependant, le club de la capitale veut absolument garder son joyau francilien pour le placer au cœur d’un trident d’attaque de rêve : Messi / Neymar / Mbappé. 

Cependant, le Français fait mariner le club dans l’optique d’une prolongation. Or, le temps presse : sans nouveau contrat, Mbappé pourra quitter la France gratuitement en juin, et même formaliser dès le 1er janvier 2022 son engagement avec un futur club. 

Lors de la conférence de presse, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a envoyé un message à sa star, arrivée en 2017, qui a clairement dit qu’il voulait que le club se donne les moyens de remporter la Ligue des champions : “Kylian est Parisien, très compétiteur. Il a dit qu’il voulait une équipe compétitive, maintenant il n’y a pas plus compétitif (que le PSG). Il n’a pas d’excuse pour faire quelque chose d’autre (que rester)”, a lancé le patron du club parisien. 

Depuis les signaux contraires se multiplient, le natif de Bondy a pris son temps pour saluer l’arrivée de Messi, mais aurait récemment assuré à ses coéquipiers qu’il resterait encore au moins cette saison. Cependant, le milieu de terrain madrilène Toni Kroos a relancé les spéculations d’une déclaration dans Marca : “Après le départ de Messi au PSG, peut-être qu’un joueur du PSG nous rejoindra. Je ne sais pas”, déclare-t-il. 

L’intérêt du Real Madrid pour “Kyky” n’est plus à prouver. Après avoir raté le coche en 2017, lorsque l’ex-monégasque avait préféré rejoindre le PSG, le club espagnol n’a jamais cessé de surveiller un joueur devenu au fil du temps sa cible n° 1. Selon l’Équipe, le club de Florentino Perez serait prêt à poser 150 millions fin août pour s’offrir les services de Mbappé.  

En cas de refus, il poserait les jalons pour une arrivée gratuite l’an prochain lorsque Kylian Mbappé sera libre. Le PSG pourrait dès lors être pris au même jeu quel il se livre pour Pogba et Camavinga. 

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *