le PSG champion d’automne, le Bayern Munich s’adjuge le “Klassiker”

Après un décevant match nul face à Lens, le PSG est désormais assuré de terminer champion d’automne de la Ligue 1. En Espagne et en Allemagne, le Real Madrid et le Bayern Munich s’envolent en tête de leur championnat respectif.

Ligue 1 : Rennes enfonce Saint-Étienne, le PSG champion d’automne sans éclat

Sacré champion d’automne de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain a sauvé, samedi, un point dans le temps additionnel à Lens (1-1), où il a fait étalage de ses difficultés récurrentes dans le jeu.

Derrière, le Stade Rennais a rebondi après sa défaite à domicile en milieu de semaine contre Lille (2-1) et repris sa marche conquérante. Après la claque infligée à Saint-Étienne (5-0), les Bretons pointent à onze longueurs des Parisiens.

Cette démonstration a entraîné la mise à l’écart de Claude Puel, qui doit rencontrer sa direction lundi. Il est le premier entraîneur de Ligue 1 évincé.

Liga : le Real Madrid enchaîne, le Barça de Xavi tombe

Le Real Madrid s’en sort bien. Malmenés par la Real Sociedad et par le sort avec la perte sur blessure de Karim Benzema à la 17e minute, les Merengues ont réagi grâce au remplaçant attitré de ce dernier : Luka Jovic. En servant Vinicius dans un premier temps, puis en inscrivant son propre but dans un second temps, le Slovène a parfaitement rempli son rôle. Grâce à cette victoire, le Real Madrid prend huit points d’avance en tête du championnat.

Plus tôt dans la soirée, le Barça et l’Atlético, justement, ont connu des destins similaires lors de ce samedi-marathon en Liga, avec deux défaites et deux blessés à la clé, quelques jours avant des rendez-vous décisifs en Ligue des champions.

Malgré un Ousmane Dembélé étincelant, les Catalans se sont inclinés 1-0 à domicile face au Betis Séville, qui remonte à la 3e place du classement grâce à un but de Juanmi Jimenez, à la conclusion d’un contre parfaitement emmené par Sergio Canales (79e). Il s’agit de la première défaite de Xavi à la tête du Barça.

Du côté de la capitale, même schéma : l’Atlético Madrid a essuyé sa première défaite de la saison à domicile, en Liga, face au promu Majorque (2-1).

Bundesliga : Un “Klassiker” polémique remporté par le Bayern Munich

De la passion, du drame, des buts ! Le match le plus prestigieux du football allemand a tenu toutes ses promesses. Mais les Bavarois, sur leurs qualités individuelles, ont fait la différence en exploitant parfaitement les quelques erreurs du Borussia, notamment du malheureux Mats Hummels, impliqué sur les trois buts adverses.

Dans la guerre des buteurs, le “vieux” Robert Lewandowski, 33 ans, a de nouveau pris le meilleur sur son jeune rival Erling Haaland, qui n’a marqué qu’une seule fois, même s’il a donné beaucoup de fil à retordre à la défense centrale 100 % française, Lucas Hernandez et Dayot Upamecano.

Le sommet du football allemand a finalement basculé sur un penalty polémique qui a permis au Bayern Munich de prendre de l’avance en tête du championnat. Il compte désormais quatre points de plus que son rival.

“Si vous regardez un grand nombre de décisions durant la partie… Qu’est-ce qu’on peut attendre si vous donnez à un arbitre qui a truqué des matches dans le passé la rencontre la plus importante d’Allemagne à siffler ?”, a lancé après la rencontre l’attaquant anglais Jude Bellingham sur la chaîne norvégienne Viaplay.

Jude Bellingham faisait référence au fait que l’arbitre du match, Felix Zwayer, a été mêlé en 2005, alors qu’il avait 23 ans, au plus grand scandale de matches truqués ayant secoué le football allemand : l’affaire Robert Hoyzer. Ce dernier, alors arbitre, avait reconnu avoir falsifié le résultat de plusieurs rencontres de Coupe d’Allemagne, contre de l’argent versé par une mafia croate active dans les paris sportifs. Il avait notamment accordé des penaltys imaginaires.

Italie : Milan leader devant l’Inter, la Fiorentina 5e

Naples, avec un effectif décimé par la tête, a dû rendre les armes samedi à domicile contre l’Atalanta Bergame (2-3) et abandonner la tête de la Serie A à l’AC Milan, qui a pour dauphin l’Inter Milan après la démonstration des Nerazzurri devant la Roma (3-0).

Lors de cette 16e journée de Serie A, les Rossoneri ont facilement battu la lanterne rouge, la Salernitana (2-0), dans l’après-midi. Ils mènent désormais un championnat plus serré que jamais avec les quatre premiers réunis en quatre points.

Plus tôt dans la journée, la Fiorentina est allée s’imposer à Bologne (3-2), grâce notamment au 13e but de la saison, sur penalty, de son jeune attaquant serbe Dusan Vlahovic. La Viola en a profité pour chiper la 5e place à la Roma, qui perd deux rangs après sa défaite à domicile contre l’Inter Milan.

Les Giallorossi sont même rejoints au nombre de points par la Lazio, qui s’est relancée en s’imposant chez la Sampdoria Gênes (3-1), après deux défaites et un nul. Les Laziali ont plié le match en 45 minutes grâce à Sergej Milinkovic-Savic (7e) et un doublé de Ciro Immobile (17e, 37e). Ce dernier est à égalité en tête du classement des buteurs avec Vlahovic, avec 13 buts également.

La Juventus, déjà battue trois fois à domicile, n’a cette fois pas failli devant ses supporters en s’imposant avec sérieux contre le Genoa (2-0). Les Bianconeri, décidés à ne pas ajouter une crise sportive à la pression qui s’est abattue ces derniers jours sur le club en raison d’une enquête lancée sur de possibles irrégularités comptables, rejoignent la Fiorentina à la 5e place. Ils pointent à sept points de l’Atalanta (4e) et onze du leader, l’AC Milan.

Premier league : première réussie pour Ralf Rangnick

Dirigé pour la première fois par l’Allemand Ralf Rangnick, Manchester United a poursuivi sa bonne série en battant Crystal Palace, pour se replacer dans la course à la Ligue des champions. Avec 24 points, les Red Devils n’ont que trois unités de retard sur le 4e, West Ham, qui occupe la dernière place qualificative pour la C1 en fin de saison.

Un West Ham qui est allé arracher la victoire face à Chelsea (3-2) alors que les Blues ont pourtant mené par deux fois au score. Les hommes de Thomas Tuchel ont payé cash leurs erreurs individuelles.

Manchester City profite de ce faux pas des Blues en l’emportant à Watford (3-1) et file en tête de la Premier League. Liverpool suit de près les Citizens malgré une victoire difficile face aux Wolves. C’est seulement à la 94e minute que le Belge Divock Origi est parvenu à marquer le but décisif pour les Reds.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *