le grand retour de Karim Benzema parmi les Bleus ?

Publié le : Modifié le :

À quelques heures de l’annonce des 26 Bleus qui participeront à l’Euro-2021, la presse française annonce mardi le retour dans le groupe de Karim Benzema, attaquant star du Real Madrid et non-sélectionné depuis 2016.

La grande réconciliation avant l’Euro de football ? À quelques heures de l’annonce par le sélectionneur Didier Deschamps de sa liste pour l’Euro (11 juin-11 juillet), mardi 18 mai vers 20 h 20 (heure de Paris), l’Équipe et Le Parisien affirment que l’attaquant madrilène Karim Benzema pourrait rejoindre le groupe français en vue de la compétition européenne.

Cinq ans et demi après sa 81e et dernière sélection, le joueur du Real Madrid n’a jamais semblé aussi proche de renouer avec son histoire mouvementée avec les Bleus de Didier Deschamps, mise entre parenthèses depuis l’irruption de l’affaire de la “sextape” de Mathieu Valbuena fin 2015. 

Selon le quotidien Le Parisien et la radio Europe 1, Karim Benzema “devrait figurer” dans la liste de Didier Deschamps, dévoilée en grande pompe mardi soir sur TF1 et M6, les diffuseurs des matches tricolores pendant l’Euro. 

Le secret reste néanmoins bien gardé jusqu’à la dernière minute : le staff de l’équipe de France s’est réuni, mardi matin, au siège de la Fédération pour arrêter les noms des heureux élus. La veille au soir, ils avaient reçu les ultimes données médicales censées évacuer les derniers doutes quant à l’état physique des champions du monde.

Les phrases d’avant Euro-2016 oubliées ?

La convocation de Karim Benzema, si elle survient, aura l’effet d’un coup de tonnerre sur la planète football : le cas de l’ancien Lyonnais, 33 ans, n’est plus un sujet depuis de longs mois, Didier Deschamps se refusant systématiquement à évoquer le joueur aux 27 buts en Bleu lors de ses conférences de presse. 

Mais il n’a jamais, non plus, officiellement exclu l’hypothèse d’un retour de son attaquant fétiche du Mondial-2014, malgré les quelques provocations adressées ici et là par le Madrilène au fil de ses cinq ans de disgrâce. 

Le débat affole en tout cas les réseaux sociaux depuis la nuit de lundi à mardi, et promet des audiences magistrales à TF1 et M6, qui viennent par ailleurs d’annoncer leur projet de fusion prochaine… Et ce, d’autant plus que Kylian Mbappé sera lui aussi invité par TF1 durant son JT.

Cela signifierait qu’entre le sélectionneur et l’attaquant, tout est désormais pardonné alors que ce dernier accusait quelques jours avant l’Euro-2016 Didier Deschamps d’avoir “cédé à la pression d’une partie raciste de la France“, dans un entretien accordé à Marca. Des propos qui étaient restés en travers de la gorge de l’entraîneur ayant offert sa deuxième étoile de champion du monde à la France.

Une liste constituée autour du “noyau dur” des Bleus

Mais Karim Benzema ne sera pas le seul à attendre avec impatience de voir Didier Deschamps égrainer sa liste de noms. 

Une quarantaine d’autres prétendants postulent, mais le boss des Bleus ne pourra pas emmener tout le monde à Munich et Budapest, les deux destinations du premier tour. Sa liste comprendra au minimum 23 joueurs et, au plus, 26, conformément à la largesse accordée par l’UEFA à l’issue d’une saison très dense et largement perturbée par la pandémie de Covid-19.

Si l’intervention médiatique de “DD” est très attendue, la liste définitive ne sera transmise que le 1er juin, date butoir fixée par l’UEFA. Dans l’intervalle, le ballon continuera de tourner et le risque de blessure, d’exister. Pour cette raison, Didier Deschamps pourra dresser une liste de “suppléants”, ou “réservistes”, mobilisables en cas de pépin physique parmi le groupe initialement retenu.

Sauf blessure, donc, le “noyau dur” cher au sélectionneur des champions du monde et vice-champions d’Europe en titre comprendra, autour du gardien et capitaine Hugo Lloris, les réguliers Benjamin Pavard, Raphaël Varane, Lucas Hernandez, N’Golo Kanté, Paul Pogba, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

Olivier Giroud sera-t-il du voyage ? À 34 ans, le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus (44 buts en 107 matches) présente le profil unique d’un avant-centre travailleur et rarement décevant sous la tunique tricolore. Mais son temps de jeu à Chelsea est quasi nul.

Les retrouvailles possibles avec Karim Benzema, qui le comparait récemment à un “karting” à l’opposé de la “F1” que le Madrilène pense être, s’annoncent en tout cas électriques.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *