le directeur de Roland-Garros Guy Forget quitte son poste

Publié le :

La Fédération française de tennis (FFT) a annoncé mardi que Guy Forget allait “quitter ses fonctions de directeur” des tournois de Roland-Garros et du Masters 1000 de Paris.

Roland-Garros va changer de directeur. Guy Forget, en fin de contrat, “quitte ses fonctions de directeur” du tournoi parisien du Grand chelem et du Masters 1000 de Paris, a annoncé mardi 7 décembre la Fédération française de tennis (FFT).

“Guy Forget, arrivant en fin de contrat au 31 décembre 2021, quitte ses fonctions de directeur du tournoi de Roland-Garros et du Rolex Paris Masters. Sa succession pour le Grand Chelem parisien sera annoncée dans les prochains jours”, indique la FFT dans un communiqué.


L’ex-n°1 français, aujourd’hui âgé de 56 ans, était directeur de ces deux grands tournois, parmi les principaux du circuit, depuis 2016 pour le Majeur sur terre battue et depuis 2012 pour le Masters 1000 en salle.

Dans une longue interview à L’Équipe, l’ancien tennisman évoque une différence de vision avec Gilles Morreton, directeur de la FFT depuis janvier 2021 : “Je n’ai aucun problème avec le fait que Gilles (Moretton, président de la FFT) et Amélie Castera (directrice générale) aient envie de fonctionner différemment, avec d’autres personnes. D’ailleurs ils ont commencé à effectuer certains changements, en remerciant quelques personnes, c’est le jeu”, explique le directeur de Roland-Garros sur le départ. “Depuis plusieurs semaines, avec Gilles, on a eu des échanges pour éventuellement renouveler mon contrat. Il m’a fait une proposition dernièrement, que j’ai refusée.”

“Gilles est quelqu’un de très carré, qui a une vision. Il est président, je ne le conteste pas, je sais qu’il est passionné, mais dès le début je lui ai fait part de mon étonnement. Après un mois et demi, on n’avait toujours pas eu d’échange, il ne m’avait jamais posé de question. Je ne comprenais pas […] La communication n’a jamais existé avec lui. Et clairement, j’ai senti qu’il n’y avait pas de confiance”, explique-t-il.

Cité dans les Pandora papers

Le nom de Guy Forget a été cité début octobre dans les Pandora papers, une enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), selon lesquels il aurait bénéficié de montages fiscaux opaques dans le paradis fiscal des îles Vierges britanniques.

Le comité d’éthique de la FFT s’était autosaisi de cette affaire et avait blanchi Guy Forget, le 5 novembre, “en l’absence de fraude fiscale ou d’autres comportements pénalement répréhensibles établis”.

La comité d’éthique avait cependant demandé à Forget de “tout mettre en œuvre pour que l’atteinte éventuelle à sa réputation (…) ne rejaillisse pas sur celle des tournois qu’il dirige ou sur celle de la FFT” en cas de suites judiciaires aux révélations de la presse.

“Je suis content de voir que le comité d’éthique a rendu ce rapport”, avait commenté Guy Forget en marge du tournoi de Bercy, refusant d’en dire plus.

Guy Forget a récusé tout lien entre ce dossier et son départ

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *