la Tunisie, le Mali et l’Égypte en pole position en zone Afrique

Publié le :

Après quatre journées de qualifications en zone Afrique, la Tunisie, le Mali et l’Égypte sont en bonne position pour accéder aux barrages. La Côte d’Ivoire et le Cameroun ne se sont pas encore départagés, tout comme le Bénin et la Tanzanie.

La course vers le Qatar continue en Afrique. Après les troisième et quatrième journées des éliminatoires, la situation en zone Afrique s’éclaircit : seuls les premiers de chaque groupe disputeront un match de barrage – le troisième tour – dont le gagnant sera qualifié pour le Mondial-2022.

Groupe B : invaincue, la Tunisie est proche du troisième tour

Vainqueurs de leurs trois premiers matches, les Aigles de Carthage ont perdu l’occasion de se qualifier lors de leur rencontre face à la Mauritanie. À Nouakchott, les deux équipes se sont quittées sur un score nul et vierge. Les hommes de Mondher Kebaier sont en tête de leur groupe avec 10 points mais restent sous la menace de la Guinée équatoriale (7 points), qui a également fait un match nul en Zambie (1-1).


Groupe C : le Nigeria doit se méfier du Cap-Vert

Les Super Eagles vont trembler jusqu’au bout, la faute à une défaite surprise face à la Centrafrique lors de la troisième journée (1-0). Si les coéquipiers d’Osimhen se sont rattrapés au match retour avec une victoire convaincante 2 à 0, le faux pas a remis le Cap-Vert dans la course.

Les Cap-Verdiens sont sortis vainqueurs de leurs deux confrontations avec le Liberia (1-2, 1-0) et pointent donc à la deuxième place du groupe à seulement deux points du Nigeria qu’ils affronteront en novembre.


Groupe D : Côte d’Ivoire et Cameroun devront se départager

Les Mozambicains ont fait les frais de la détermination des Lions indomptables. Les Camerounais ont battu à deux reprises les “Mambas” le 8 puis le 11 octobre. À domicile, les hommes de Toni Conceição ont d’abord défait 3 à 1 ceux de Luís Gonçalves avant de remettre ça trois jours plus tard (0-1).

Une courte victoire qui permet aux Camerounais de compter 9 points et détenir la deuxième place du groupe D en attendant leurs rencontres de novembre face au Malawi (5e journée) et surtout face à la Côte d’Ivoire (6e journée). Les Éléphants comptent un point de plus que les Lions indomptables grâce à leur double victoire face au Malawi.


Groupe E : le Mali est devant, l’Ouganda en embuscade

Une double victoire face au Kenya et les Aigles du Mali s’envolent. Ils peuvent remercier Ibrahima Koné qui a inscrit un triplé lors du match aller à domicile (3-0) puis a inscrit l’unique but de la rencontre au Nyayo National Stadium (0-1).

Seul l’Ouganda reste en mesure de contester la place qualificative aux Aigles. Les “Grues” ont battu le Rwanda à deux reprises sur le plus petit des scores et ne sont qu’à deux points du Mali, qu’ils affronteront en novembre.


Groupe F : l’Égypte dans un fauteuil

Les Pharaons ont fait le plus dur. S’ils ne sont pas encore officiellement qualifiés pour le troisième tour, les Égyptiens ont fait un grand pas en avant en battant 3 à 0 la Lybie chez elle. Trois jours plus tôt, ils avaient déjà vaincu les Chevaliers de la Méditerranée à Alexandrie (1-0).

Avant ses matches face à l’Angola et au Gabon en novembre, l’Égypte compte quatre points d’avance sur son premier poursuivant, la Libye.


Groupe J : le Bénin et la Tanzanie à égalité, la RD Congo peut encore y croire

Le Bénin et la Tanzanie sont dos à dos à l’issue de leur double confrontation. Les Écureuils pensaient avoir fait le plus dur en s’imposant en Tanzanie 1 à 0 lors de la troisième journée mais les hommes de Michel Dussuyer ont essuyé un revers à domicile sur le même score lors du match retour.

Résultat : les deux équipes sont à égalité de points en tête du groupe J (7 points). Cependant, la RD Congo reste en embuscade. Les Léopards affronteront les deux leaders actuels au mois de novembre et en cas de double victoire, ce sont eux qui passeront au troisième tour.


Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *