Gianluigi Donnarumma, super-héros d’une Italie sur le toit de l’Europe

Publié le :

L’Italie a remporté l’Euro-2021 dimanche face à l’Angleterre (1-1, 3 tirs au but à 2) en grande partie grâce aux prouesses de Gianluigi Donnarumma. Le gardien, élu meilleur joueur de la compétition, a été impérial face aux Three Lions.

Pendant près de 20 ans, les supporters italiens ont béni deux gardiens : Francesco Toldo, si brillant durant l’Euro-2000, et surtout Gianluigi Buffon, l’un des grands artisans du titre mondial glané en 2006. Désormais, les tifosi ont un autre dernier rempart répondant au même prénom à idolâtrer à l’excès. Gianluigi Donnarumma a été grandiose, dimanche 11 juillet, lors de la finale de l’Euro-2021 remportée contre l’Angleterre.

“Moi, je suis comme Buffon ? Il reste le meilleur de tous, mais moi j’essaie d’être toujours prêt”, a-t-il évacué au micro de la Rai après la rencontre. “Nous verrons où j’arriverai.”

Les Three Lions espéraient avoir fait le plus dur en trompant sa vigilance d’entrée de jeu grâce à Luke Shaw, létal avec sa demi-volée à bout portant après seulement une minute et 56 secondes. Sur ce coup, “Gigio” Donnarumma ne pouvait pas grand-chose. Mais derrière, lui et ses partenaires de l’arrière-garde de la Nazionale ont construit les bases du succès italien et du cauchemar anglais.

“Tranquille”, sûr de lui, Donnarumma a enchanté l’Italie

Après l’égalisation arrachée par Leonardo Bonucci (67e) et de longues minutes de tension sans autre but, le portier de 22 ans est entré en action, quand l’arbitre Björn Kuipers a sifflé la fin des 120 minutes de jeu et, par conséquent, le début de la séance des tirs au but. Pas de quoi faire peur à Gianluigi Donnarumma, qui n’a jamais perdu lors des quatre fois où il s’est plié à cet exercice depuis le début de sa carrière.

“Avant la séance de tirs au but, j’étais tranquille. Je sais ce que je suis capable de faire”, a-t-il confié un peu plus tard dans la soirée à beIN Sports.

Cette séance avait mal commencé pour la Squadra Azzurra, menée 2-1 après deux tirs. Leonardo Bonucci a ramené les siens à 2-2. Puis, a débuté la bataille psychologique entre Gianluigi Donnarumma et Marcus Rashford. Le gardien a plongé du mauvais côté, mais l’attaquant, qui avait ralenti sa course pour troubler son adversaire, a trop croisé son tir et trouvé le poteau : 2-2, égalité parfaite après trois tirs de chaque côté.

Après le tir réussi par Federico Bernardeschi (3-2), Jadon Sancho s’est présenté à son tour face au géant d’1,96 m. Comme Rashford plus tôt, Sancho est entré en jeu juste pour prendre part à cette séance. Et comme son compatriote, le néo-Mancunien a échoué. Lui a trouvé les gants de Donnarumma.

Jorginho a eu la balle du sacre au bout du pied, mais Pickford l’a repoussé. Il était peut-être écrit que le héros du soir serait le gardien des Azzurri. Bukayo Saka, l’ultime tireur anglais, a buté sur les gants fermes de Gianluigi Donnarumma. Dans un stade de Wembley foudroyé, un jeune homme de 22 ans a arraché aux Anglais ce titre dont ils rêvaient tant.

Bientôt dans la cage du PSG

En demi-finale, le portier italien avait déjà repoussé le tir au but de l’Espagnol Alvaro Morata. Et plus tôt dans cet Euro, Gianluigi Donnarumma et ses compères gardiens lessio Cragno, Alex Meret et Salvatore Sirigu avaient battu le record de l’Italie sans prendre de but : 1 168 minutes d’invincibilité à eux quatre entre octobre 2020 et juin 2021, contre 1 143 minutes pour le seul Dino Zoff entre 1972 et 1974.

“J’ai une grande considération pour lui. Il est jeune, il a déjà disputé de nombreuses saisons avec Milan et beaucoup joué avec l’équipe nationale. L’évidence, c’est qu’il a des perspectives importantes pour devenir un grand gardien. Ensuite, cela dépendra de lui, mais les possibilités sont immenses”, s’enthousiasmait d’ailleurs son glorieux prédécesseur, avant la finale.

Malgré sa surprise, c’est bien à lui qu’a été décerné le trophée de Meilleur joueur de l’Euro 2021, avant que la Squadra Azzurra ne soulève ce trophée après lequel elle courait depuis 53 ans. Il est le plus jeune joueur à recevoir cette distinction. Une preuve de plus de la dimension nouvelle de Gianluigi Donnarumma sur la planète foot.

“C’est un rêve, je ne sais pas quoi dire. C’est exceptionnel, on a écrit l’histoire. On mérite ce qui nous arrive. On a un groupe exceptionnel, on s’aime les uns les autres, on sait d’où l’on vient. Personne ne croyait en nous, mais on est là aujourd’hui”, a-t-il encore déclaré après avoir soulevé le trophée.

Le phénomène sera bientôt à l’œuvre en France, selon toute vraisemblance. L’information n’est pas encore officialisée, mais le gardien doit rejoindre le PSG. L’AC Milan, son club formateur, a déjà trouvé son remplaçant en la personne de Mike Maignan. Paris dispose pourtant déjà d’un excellent gardien avec Keylor Navas. Mais l’opportunité Donnarumma était trop belle, puisqu’il était en fin de contrat en Lombardie. Et avec ses performances de cet été 2021, le PSG est sans doute encore plus convaincu de son choix. L’Italie, elle, l’a déjà adopté.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *