Diacre ne convoque pas Le Sommer ni Henry parmi les Bleues, dix mois avant l’Euro

Publié le :

La sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre, a choisi jeudi de ne pas convoquer son ancienne capitaine Amandine Henry, ni la meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe de France, Eugénie Le Sommer, pour le début des qualifications au Mondial-2023 en septembre.

Les tensions au sein de l’équipe féminine de football se maintient. La sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre, a annoncé jeudi 9 septembre sa liste de joueuses pour le début des qualifications au Mondial-2023 de septembre : n’y figurent ni son ancienne capitaine Amandine Henry (31 ans), ni Eugénie Le Sommer (32 ans), pourtant la meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe de France.

La milieue de l’Olympique lyonnais et l’attaquante, prêtée jusqu’en décembre à OL Reign (la franchise américaine du club rhodanien), ne figurent pas dans le groupe retenu pour les prochains déplacements en Grèce et en Slovénie, une décision forte à dix mois de l’Euro (qui se tiendra du 6 au 31 juillet 2022) que disputeront les Bleues.

L’absence de Henry est une demi-surprise, tant les relations avec Diacre se sont détériorées depuis l’automne dernier.

La milieue “fait partie du groupe élargi” à 25 joueuses de l’équipe de France, “c’est une décision à l’instant T”, s’est justifiée Diacre jeudi en conférence de presse.

La Lyonnaise aux 93 sélections, non-sélectionnée en octobre 2020 pour “raison sportive”, avait ensuite publiquement critiqué le management jugé brutal de la sélectionneuse. Celle-ci l’a certes rappelée en novembre, mais en la privant du brassard de capitaine durant un stage marqué par de fortes tensions.

Blessée en février, testée positive au Covid-19 en avril, Henry n’avait pas été retenue en juin par Diacre au regard de ses “dernières performances” en club, selon la patronne des Bleues.

Le Sommer n’était pas présente non plus en juin pour le match amical contre l’Allemagne, mais en raison d’une blessure. Depuis, l’attaquante a été prêtée six mois à l’OL Reign, franchise lyonnaise située aux États-Unis.

“Le fait qu’elle soit aux États-Unis n’a pas du tout influencé mon choix du moment, mon choix du jour”, a nuancé Diacre.

Avec 175 sélections, l’avant-centre est la cinquième Française la plus capée de l’histoire. Elle détient en outre le record de buts marqués sous le maillot tricolore, avec 86 unités.

Groupe retenu pour affronter la Grèce et la Slovénie, les 17 et 21 septembre, en qualifications pour le Mondial-2023 féminin :

Gardiennes : Mylène Chavas (Dijon), Solène Durand (Guigamp), Pauline Peyraud-Magnin (Juventus Turin)

Défenseures : Elisa de Almeida (Paris SG), Sakina Karchaoui (Paris SG), Perle Morroni (Lyon), Eve Perisset (Bordeaux), Wendie Renard (Lyon), Marion Torrent (Montpellier), Aissatou Tounkara (Atletico Madrid)

Milieux : Charlotte Bilbault (Bordeaux), Kenza Dali (Everton/ENG), Grace Geyoro (Paris SG), Léa Khélifi (Dijon), Ella Palis (Bordeaux), Sandie Toletti (Levante/ESP)

Attaquantes : Viviane Asseyi (Bayern Munich/GER), Sandy Baltimore (Paris SG), Kessya Bussy (Reims), Delphine Cascarino (Lyon), Kadidiatou Diani (Paris SG), Valéry Gauvin (Everton/ENG), Marie-Antoinette Katoto (Paris SG), Melvine Malard (Lyon), Amel Majri (Lyon)

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *