des sportifs appellent à la paix et au respect des droits de l’Homme

Publié le : Modifié le :

Des footballeurs arabes et musulmans apportent sur les réseaux sociaux leur soutien aux Palestiniens et appellent à la paix devant l’escalade des tensions depuis une semaine au Proche-Orient, où les forces de sécurité israéliennes multiplient les représailles aux manifestations et aux tirs de roquette.

Plusieurs joueurs de football ont diffusé ces derniers jours des messages de solidarité sur les réseaux sociaux, en soutien aux Palestiniens, notamment ceux du quartier de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le secteur de la Vieille ville occupé par Israël.

C’est le sort de familles palestiniennes menacées d’éviction par des colons juifs dans ce quartier qui a déclenché des heurts et une escalade des tensions, dont le bilan humain s’alourdit d’heure en heure. Mercredi 12 mai à la mi-journée, le ministère de la Santé à Gaza déplorait au moins 48 morts parmi lesquels 14 enfants et au moins 300 blessés, auxquels s’ajoute deux Palestiniens de Cisjordanie occupée. Du côté d’Israël, cinq personnes ont été tuées par les tirs de roquettes et une centaine d’autres ont été blessées, selon la police et les services de secours.

Pogba, Mahrez et Salah du côté des Palestiniens

Devant la violence des évènements, l’international français et joueur de Manchester United, Paul Pogba, a posté une photo de lui sur Instagram, avec ce commentaire : “Le monde a besoin de paix et d’amour. L’Aïd viendra bientôt, alors aimons-nous. Priez pour la Palestine”, a-t-il écrit en référence à la fin du mois sacré de ramadan, cette semaine.

Le capitaine de l’équipe algérienne de football, Riyad Mahrez, qui doit bientôt disputer la finale de la Ligue des champions avec son équipe anglaise de Manchester City, a posté le drapeau palestinien sur son compte Twitter avec le hashtag #SaveSheikhJarrah.

“J’appelle tous les dirigeants du monde, y compris le Premier ministre du pays où je vis depuis quatre ans, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que la violence et les meurtres d’innocents cessent immédiatement. Trop, c’est trop”, a écrit Mohamed Salah, tout en mentionnant Boris Johnson, chef du gouvernement britannique.


Avant ce message, Mohamed Salah avait publié une ancienne photo de lui posant devant la mosquée al-Aqsa de Jérusalem-Est. L’édifice se trouve sur l’esplanade des Mosquées, où des violents heurts entre Palestiniens et policiers israéliens ont fait des centaines de blessés depuis le 7 mai.

L’international marocain de l’Inter Milan, Achraf Hakimi, a lui posté une vidéo sur son compte Twitter d’une jeune fille voilée arrêtée par des agents de sécurité. “Vous n’avez pas besoin d’être un Arabe pour prier pour la Palestine, vous avez juste besoin d’être un humain”, a écrit pour sa part l’Égyptien Ahmed Hassan “Koka”, l’attaquant de l’Olympiakos Le Pirée, en Grèce.

Au Chili, les joueurs du Deportivo Palestino ont manifesté leur soutien en entrant sur le terrain vêtus d’un keffieh, vêtement traditionnel arabe. Un geste qui s’explique par l’histoire du Club Deportivo Palestino, créé en 1920 par des immigrés palestiniens, et qui évolue dans l’élite du championnat chilien. 

De leur côté, les clubs qataris Al-Sadd et Al-Arabi ont exprimé leur solidarité avant leur demi-finale de la Coupe Amir le 9 mai dernier en déployant une banderole : “La Palestine est dans nos cœurs”.

“Contentez-vous de jouer au football”

L’ancien international français de la Fiorentina, Franck Ribery, le défenseur français de Manchester City, Benjamin Mendy, le défenseur allemand, Shkodran Mustafi, l’Égyptien d’Arsenal, Mohamed Elneny, et beaucoup d’autres ont eu quelques mots de solidarité pour le peuple palestinien, s’exposant parfois à la réaction de certains supporters sur les réseaux sociaux.

Beaucoup reprochent à ces stars du football d’outrepasser leurs fonctions et les appellent à se contenter d’être des sportifs de haut-niveau. “Stick to football” (contentez-vous de jouer au football), réclament-ils. D’autres affirment qu’ils se laissent instrumentaliser par la propagande du mouvement islamiste palestinien du Hamas et de fermer les yeux sur des exactions palestiniennes envers Israël.

Dans le cas de la prise de position de Mohamed Elneny, certains internautes pointent un supposé “deux poids, deux mesures” du club londonien. En effet, lorsque le milieu de terrain Mesut Özil avait pris position contre la Chine face aux répressions subies par les Ouighours, le club s’était distancé de son joueur. Les “Gunners” se voient reprocher leur manque de réaction sur cette nouvelle prise de position.

Enfin, d’autres reprochent aux joueurs pour ne pas aller assez loin, notamment Mohamed Salah. La star du football égyptien de 28 ans a été critiquée pour ne pas avoir mentionné en toutes lettres “la Palestine” dans son message et pour un message de condamnation supposément trop consensuel.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *