de Cristiano Ronaldo à Karim Benzema, neuf joueurs à suivre

Les stars européennes du ballon rond se donnent rendez-vous cet été, du 11 juin au 11 juillet, pour un Euro de football à l’échelle du continent. France 24 a sélectionné neuf joueurs à suivre de près durant la compétition.

Alors que l’Euro-2021 s’apprête à débuter avec un an de retard en raison de la pandémie de Covid-19, France 24 a sélectionné neuf stars à suivre, qui pourraient peser sur le championnat d’Europe d’ici le 11 juillet prochain.

Cristiano Ronaldo : un titre à défendre


En 2016, lors de l’Euro disputé en France, il avait emmené sa sélection jusqu’au sacre, le premier titre de l’histoire du Portugal. Cinq ans plus tard, Cristiano Ronaldo en veut toujours plus. L’homme de tous les records sous le maillot portugais (175 capes, 104 buts) a d’ailleurs prévenu son coéquipier français à la Juventus, Adrien Rabiot : “Faites attention à nous”. Un message a priori inutile, les Bleus n’ayant sans doute pas oublié leur défaite à domicile en finale face aux Lusitaniens.

CR7 n’avait que 19 ans lorsqu’il se hissa avec le Portugal jusqu’en finale de l’Euro 2004, perdue face à la Grèce. Aujourd’hui âgé de 36 ans, le quintuple Ballon d’Or a depuis engrangé de nombreux trophées et récompenses à Manchester United, au Real Madrid et à la Juve. S’il sort d’une saison compliquée avec la Vieille Dame, Cristiano Ronaldo n’en demeure pas moins un redoutable adversaire. Ses 36 buts en 44 matches à Turin en témoignent. Pour son cinquième Euro, il devrait être à nouveau le guide d’un Portugal confronté à une grosse concurrence d’entrée, avec ce groupe F relevé (Allemagne, France et Hongrie).

• Kevin De Bruyne et la Belgique rêvent d’un premier titre

Il est l’un des symboles de cette Belgique bourrée de talents mais toujours frustrée dans les grands rendez-vous, souvent placée mais jamais récompensée, à l’image de ce Mondial-2018 terminé à la troisième place. Kevin De Bruyne, qui fêtera son 30e anniversaire fin juin, paraît à son apogée. Encore désigné meilleur joueur de Premier League par ses pairs cette saison, le milieu offensif de Manchester City est le maître à jouer des Skyblues et des Diables rouges. Sous Pep Guardiola, il est devenu l’un des meilleurs footballeurs du monde. Son aura grandit aussi avec la Belgique, surtout depuis que l’autre étoile nationale, Eden Hazard, pâlit à Madrid.

Mais KDB sera-t-il remis de ses récents déboires ? Le n°7 de la Belgique reste sur une finale de Ligue des champions perdue avec City contre Chelsea. Finale dont il n’a joué que la première heure avant de quitter le terrain, dépité, victime de fractures du nez et de l’orbite gauche. Ces blessures l’ont contraint à subir une intervention chirurgicale. Kevin De Bruyne risque de manquer de rythme et pourrait faire l’impasse sur le premier match de la Belgique, samedi 12 juin, contre la Russie.

• Kylian Mbappé, l’heure de la maturité ?

L'attaquant Kylian Mbappé lors de l'entraînement au Stade de France, le 16 novembre 2020
L’attaquant Kylian Mbappé lors de l’entraînement au Stade de France, le 16 novembre 2020 © Franck Fife, AFP

Il y a trois ans, Kylian Mbappé était le petit joyau des Bleus champions du monde en Russie. Il n’avait alors que 19 ans, et son talent en faisait déjà un incontournable, comparé au grand Pelé. Aujourd’hui, l’attaquant du PSG est tout simplement l’un des meilleurs joueurs du monde. Intenable à Paris, il a inscrit 42 buts durant la saison écoulée et signé de grandes prestations face à Barcelone et Munich. Le Parisien, âgé de 22 ans, a déjà conquis le monde avec l’équipe de France. L’Europe est désormais au menu.

Cet été 2021 s’annonce comme un nouveau tournant de sa jeune carrière. Avant tout, il y a cet Euro à aller chercher avec cette sélection tricolore vice-championne d’Europe lors de la précédente édition. Pour cela, il pourra s’appuyer sur Antoine Griezmann et Karim Benzema en attaque. Après quoi, il sera temps de trancher l’épineuse question de son avenir : il n’a plus qu’un an de contrat au PSG, et le Real Madrid lui fait toujours les yeux doux. Avec un Euro glané en plus, Kylian Mbappé serait encore plus attrayant.

• Le roi Harry Kane en quête d’un sacre

Harry Kane guidera l'attaque anglaise à l'Euro-2021.
Harry Kane guidera l’attaque anglaise à l’Euro-2021. © Scott Heppell, AFP

Il y a quelques années, Harry Kane était considéré comme un feu de paille, un joueur capable de ne briller que l’espace d’une saison. C’était il y a sept ans. L’attaquant a depuis largement prouvé qu’il était bien plus que ça, avec Tottenham et avec l’Angleterre. En Russie, l’Anglais a terminé meilleur buteur de la Coupe du monde, avec six réalisations. Avec les Spurs, il a aussi été trois fois meilleur buteur de Premier League (2016, 2017 et 2021). Personne n’en doute, Harry Kane compte bien parmi les meilleurs chasseurs de buts en Europe.

Côté palmarès, en revanche, le capitaine anglais fait toujours chou blanc. Les Three Lions courent encore après un premier titre depuis l’unique Coupe du monde, remportée en 1966. Et avec Tottenham, ce n’est guère mieux, avec pour meilleur résultat une finale de Ligue des champions perdue en 2019. Las, Harry Kane se verrait bien ailleurs, dans un club plus ambitieux, annoncent plusieurs médias britanniques. Avant cela, il y a quelques filets à faire trembler pendant l’Euro.

• Karim Benzema : le revenant

L'attaquant français Karim Benzema lors du match amical contre le Pays de Galles, à Nice, le 2 juin 2021
L’attaquant français Karim Benzema lors du match amical contre le Pays de Galles, à Nice, le 2 juin 2021 FRANCK FIFE AFP/Archives

C’est le retour auquel plus grand monde ne croyait, jusqu’à cette journée un peu folle du 18 mai. La rumeur a enflé toute la journée : Didier Deschamps et Karim Benzema auraient longuement discuté, et le premier aurait décidé de refaire appel au Madrilène chez les Bleus. La confirmation est tombée dans la soirée, de la bouche même du sélectionneur de l’équipe de France : cinq ans et demi après sa dernière sélection, l’attaquant est de retour. Et avec lui dans la liste des 26, la France se présente avec une ligne d’attaque séduisante.

Indéboulonnable au Real Madrid depuis douze ans, l’ancien Lyonnais a pris une nouvelle dimension du haut de ses 33 ans. Cristiano Ronaldo parti, Gareth Bale aussi, c’est lui qui porte l’attaque des Merengue désormais. Et même tout le club madrilène en fait. Cette saison 2020-2021 a encore montré tout le leadership d’un attaquant très efficace (30 buts et 9 passes décisives en 46 rencontres). Banni avant l’Euro-2016 où les Bleus finirent vice-champions, absent du groupe tricolore monté sur le toit du monde en 2018, Karim Benzema a l’occasion de connaître enfin la consécration avec la sélection nationale.

• Thomas Müller : l’autre revenant

Il a longtemps cru qu’il allait suivre cet Euro en simple spectateur. Banni par le  sélectionneur Joachim Löw après la déroute allemande du Mondial-2018, Thomas Müller a retrouvé une place en Nationalmannschaft après deux ans d’absence. Pour sa dernière à la tête de l’équipe, le technicien allemand ne pouvait pas se passer du milieu offensif, de son expérience des grands rendez-vous et de sa redoutable efficacité (39 buts en 102 sélections).

À 31 ans, le champion du monde 2014 reste incontournable sous le maillot du Bayern Munich. Les Bavarois, champions d’Europe en 2020, ont certes été éliminés dès les quarts de finale de la Ligue des champions, mais ils ont conquis leur neuvième titre consécutif de champion d’Allemagne grâce aux 11 buts et 18 passes décisives de Müller.

• Robert Lewandowski : de soulier d’or à meilleur buteur de l’Euro-2021 ?

L'attaquant polonais du Bayern, Robert Lewandowski, exulte après son 41e but marqué en une seule saison de Bundesliga lors du match contre Augsbourg, à Munich, le 22 mai 2021
L’attaquant polonais du Bayern, Robert Lewandowski, exulte après son 41e but marqué en une seule saison de Bundesliga lors du match contre Augsbourg, à Munich, le 22 mai 2021 © Christof Stache, AFP

Il est actuellement le meilleur numéro 9 au monde. Il sort d’une saison phénoménale avec le Bayern Munich, au cours de laquelle il a effacé le record de buts en une saison de Bundesliga, détenu jusqu’ici par la légende Gerd Müller (40 buts). Nul doute que Robert Lewandowski vient à l’Euro-2021 avec l’intention de briller.

Capitaine de la Pologne depuis six ans, joueur le plus capé avec 118 apparitions, meilleur buteur avec 66 buts… Robert Lewandowski est incontournable pour les “Biało-Czerwoni” (“blancs et rouges”). Un peu trop peut-être, puisque la Pologne semble trop démunie en dehors de son artificier en chef pour créer à la surprise. Mais avec un tel attaquant, tout est possible.

• Burak Yilmazle “kral” des Dogues


Il a été capital pour permettre à Lille de conquérir le championnat de France. Avec 16 buts et 5 passes décisives, il a été un des joueurs offensifs clés dans le Nord. Le “kral” (“roi”, son surnom) arrive donc dans la forme de sa vie en sélection.

À 35 ans, Yilmaz va goûter à sa première compétition majeure avec la Turquie, plus de quinze ans après son premier match en rouge et blanc, le 12 avril 2006 contre l’Azerbaïdjan (1-1). Après une carrière fluctuante en sélection, l’heure du retour en grâce pourrait sonner cet été pour l’ancien de Fenerbahçe, Galatasaray et du Besiktas. Comme pour la Turquie, absente du Mondial-2018.

• Memphis Depay et le retour des Oranje sur la scène internationale

Auteur d’une saison exemplaire avec l’OL, l’attaquant batave n’aurait pas dû participer à l’Euro si celui-ci s’était déroulé en 2020. En effet, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou en décembre 2019, sa participation à la compétition était pratiquement impossible. 

Depuis la blessure de son compatriote Virgil Van Djik, Memphis Depay est devenu un leader des Oranje. Il a gagné en régularité pour devenir incontournable et a terminé meilleur passeur des éliminatoires dans son groupe avec 8 offrandes à ses coéquipiers. Après l’aberration que constituait l’absence des Pays-Bas de l’Euro-2016 et du Mondial-2018, le fer de lance des Bataves aura à cœur de prouver que les Oranje sont de retour au plus haut niveau du football mondial.

Le Néerlandais Memphis Depay félicité par ses coéquipiers après son penalty réussi lors du match amical contre la Géorgie, à Enschede, le 6 juin 2021
Le Néerlandais Memphis Depay félicité par ses coéquipiers après son penalty réussi lors du match amical contre la Géorgie, à Enschede, le 6 juin 2021 © François Walschaerts, AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *