C1 : avant Manchester City – Dortmund, le prodige Haaland a déjà la tête ailleurs

Manchester City reçoit mardi le Borussia Dortmund et sa superstar Erling Haaland en quart de finale de Ligue des champions – alors même que le prodige norvégien ne cache plus son envie de changer de club au prochain mercato, et pourquoi pas d’ailleurs chez son adversaire du soir.

Il marche sur la Bundesliga et sur la Ligue des champions. Erling Haaland, prodige norvégien de 20 ans, a rendez-vous avec Manchester City mardi 5 avril, en quart de finale aller de la Ligue des champions, pour écrire la suite de son histoire. Une légende naissante dont la suite pourrait se dérouler loin de l’Allemagne, alors que son entourage ne cache plus l’envie de l’attaquant de changer d’air. Et pourquoi justement pas vers Manchester City, où le père du colosse blond a terminé sa carrière ?

Là où il passe, les records trépassent

À 20 ans, Erling Haaland n’en finit plus d’accumuler les records. Avec le club autrichien de Salzbourg, à l’automne 2019, il est d’abord devenu le premier joueur de moins de 20 ans à marquer au moins un but lors de ses cinq premiers matches de Ligue des champions.

Pour sa première phase de poule, il a marqué huit fois, dont un triplé contre Genk, qui a fait de lui le troisième plus jeune joueur à réussir cet exploit en C1, après les légendes Raul et Wayne Rooney.

Trop doué pour rester dans la ville de Mozart, l’enfant prodige est transféré dès janvier 2020 à Dortmund. Où il devient un phénomène en 15 jours, avec… sept réalisations pour ses trois premiers matches !

Il est aussi le plus jeune joueur à avoir marqué 20 fois en Ligue des champions, et ce en 14 matches seulement (Cristiano Ronaldo avait atteint les 20 buts après 56 matches, Messi et Mbappé après 40).


Cette saison, au moment d’aborder les quarts de finale, il est en tête du classement des buteurs de C1 avec dix buts inscrits en six matches, puisqu’il a manqué deux rencontres de phase de poules. Il est aussi le premier joueur de l’histoire à marquer quatre doublés consécutifs dans la compétition reine. Manchester City va devoir faire attention, la série est en cours…

Opération enchères partout en Europe

Le Norvégien est sous contrat avec le Borussia Dortmund jusqu’en 2024. Cependant, le club de la Rhénanie passe une année difficile en Bundesliga, malgré les 21 buts en 22 matches d’Haaland. Actuel cinquième du championnat d’Allemagne, le Borussia pourrait ne pas se qualifier pour la Ligue des champions l’an prochain.

Dans ce cas, les dirigeants devront probablement laisser partir Erling Haaland, déjà courtisé par les plus grands clubs d’Europe, prêts à sortir le chéquier pour éviter de voir le buteur en série renforcer la concurrence.

Une envie d’ailleurs que le clan Haaland, représenté par son père, l’ancien joueur pro Alf-Inge ainsi que son agent, Mino Raiola, ne cache plus. Les deux hommes ont entamé un tour d’Europe pour discuter avec les clubs et faire monter les enchères.

Le plan séduction a ainsi débuté jeudi en Espagne, entre Barcelone et Madrid. D’après la presse espagnole, Alf-Inge Haaland et Mino Raiola ont rallié Barcelone jeudi en provenance de Nice. Après avoir rencontré le nouveau président du Barça, Joan Laporta, les deux représentants ont rejoint Madrid en début d’après-midi, où ils ont visité le centre d’entraînement de Valdebebas et ont eu un échange avec les dirigeants sportifs de la “Maison blanche”, mais pas le président Florentino Perez, absent. Deux rendez-vous qui ont duré entre trois et quatre heures chacun.

Les Anglais plus frileux

Après l’escale espagnole, les deux hommes sont allés démarcher les clubs anglais, qui – en public – minimisent leurs envies de voir le Norvégien débarquer. L’entraîneur de Chelsea, Thomas Tuchel, n’a pas souhaité évoquer vendredi le potentiel intérêt du club londonien pour l’attaquant d’1,94 m, mais il a assuré que Mino Raiola tentait de faire monter les enchères.

“C’est un joueur du Borussia Dortmund, et bien sûr, il y a beaucoup de rumeurs autour de lui et de son agent (…) Et il semble qu’ils soient en train de créer une course pour (recruter) le joueur”, a constaté le technicien allemand.

Ole Gunnar Solskjaer, son homologue norvégien de Manchester United, qui a eu Haaland sous ses ordres à Molde, a également choisi de calmer les spéculations sur l’éventuelle offensive de charme menée par le club mancunien, qui était proche de signer Haaland à la place du Red Bull Salzbourg en août 2018.

Manchester City, un point de chute idéal ?

Toutefois, il semblerait qu’Erling Haaland a tapé dans l’œil de l’autre club de Manchester. D’après les informations du Mirror, l’attaquant norvégien serait désormais la priorité absolue des Citizens pour remplacer Sergio Agüero, meilleur buteur de l’histoire de City, qui quittera le club en fin de saison.

Un tel transfert aurait même un aspect symbolique fort puisque son père, Alf-Inge Haaland, y a passé les trois dernières années de sa carrière, au début des années 2000, avant qu’une blessure au genou ne le contraigne à une retraite anticipée.

Face aux autres écuries européennes, Manchester City disposerait d’un atout dans sa manche. Dans les accords conclus lors du transfert de Jadon Sancho à Dortmund, les Mancuniens ont inséré un simili droit d’option : en cas d’enchères sur un même joueur impliquant d’autres cylindrées européennes, City pourrait emporter la mise avec une offre de 15 millions d’euros inférieure à celle des autres.

Cependant, l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola a tenu à tempérer les velléités des observateurs envoyant déjà le colosse chez les bleu ciel, évoquant d’une part les pertes financières liées au Covid-19 et d’autre part des ressources déjà bien suffisantes au sein de son effectif pour venir supplanter le départ d’Agüero.

“Je ne sais pas, c’est une question pour son agent, pour Dortmund. Je comprends que vous la posiez aujourd’hui, hier et demain, c’est un buteur exceptionnel, les chiffres parlent tout seuls, mais ce serait inapproprié pour moi de parler d’un joueur d’un autre club. Mais même un aveugle se rendrait compte que c’est un joueur fantastique, pas besoin d’être un manager”, a-t-il expliqué en conférence de presse, plus préoccupé par le besoin de l’empêcher de marquer contre son équipe mardi soir. “C’est mathématique : les buteurs ont plus de chances de marquer dans la surface, moins ils passent de minutes dans la surface, moins ils ont de chance de marquer…”

Malgré les consignes sanitaires et les gestes barrières, les observateurs ne manqueront pas de scruter et d’interpréter mardi la moindre interaction entre Haaland et Guardiola.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *