Bamba Dieng, la sensation sénégalaise de l’OM

Publié le :

Lors du match à Monaco, Bamba Dieng s’est révélé au monde. Pour sa première titularisation en Ligue 1, l’attaquant sénégalais de 21 ans a inscrit un doublé. L’acte de naissance d’un futur grand du football, pur produit de l’institut Diambars de Saly, au Sénégal. 

Épuisé, perclus de crampes, à bout… mais nouveau héros du peuple olympien. Telle fut la sortie triomphale de Bemba Dieng à la 67e minute de Monaco-Marseille (0-2), samedi 11 septembre, pour sa première titularisation en Ligue 1. Le jeune attaquant sénégalais a inscrit un doublé pour vaincre l’adversaire méditerranéen de l’OM et a sorti une prestation exemplaire, qui a tapé dans l’œil des observateurs. 

Sans son maître à jouer Dimitri Payet, Marseille ne disposait pourtant pas de tous ses arguments offensifs pour ce déplacement en Principauté. Qu’à cela ne tienne ! Jorge Sampaoli, l’entraîneur argentin de l’OM, a sorti le jeune Sénégalais de 21 ans de son chapeau et lui a confié les clés de l’attaque.

Grand bien lui en a pris : durant tout le match, il a malmené avec un malin plaisir ses adversaires directs, Chrislain Matsima et Axel Disasi. Deux poteaux, deux buts et un nombre incalculable d’accélérations… Bamba Dieng n’a pas laissé passer sa chance et est même reparti avec le trophée d’homme du match. 

“Je suis très content de cette prestation. Je remercie toute l’équipe de m’avoir aidé. J’ai fait deux poteaux, mais je savais que ça allait venir. Je suis resté concentré pour mieux faire et j’ai pu marquer ces deux buts. C’était une folie, nos supporters sont partout. Je les remercie, ils nous donnent envie de gagner et de bien jouer”, a salué le jeune Sénégalais après le match. “Moi je suis toujours disponible pour le coach. Je vais rester concentré, faire ce que je dois faire et ça va aller. Je n’ai pas les mots, mais je suis très heureux.” 

Sur la liste des départs dans l’été

Bamba Dieng vient certainement de passer un palier supplémentaire dans sa carrière. Arrivé en août 2020 du Sénégal, il était pourtant étiqueté comme “encore en apprentissage” par les dirigeants phocéens qui étaient prêts à le laisser partir pour 5 millions d’euros en cas d’offre.  

L’entraîneur Jorge Sampaoli s’est opposé à son départ. Belle intuition de sa part : “Pour moi, Dieng n’est pas une surprise, sinon je ne l’aurais pas mis. Il a des qualités qu’on voit au quotidien, pour jouer dans les espaces. On l’a choisi pour cette capacité à faire mal dans leur dos”, a-t-il simplement résumé à la fin du match. “Il a un très grand potentiel.”

Alors qu’il n’avait disputé jusqu’ici qu’une minuscule minute cette saison face à Montpellier, lors de la première journée de la saison, le Sénégalais s’est retrouvé propulsé dimanche à la une de L’Équipe, le quotidien sportif français de référence, et La Provence, le journal régional du sud-est de la France, proche de l’OM. 

Formé au Sénégal à l’école Diambars  

Natif de Pikine, dans la banlieue de Dakar, Bamba Dieng a intégré à 13 ans l’institut Diambars, club-école créé par Patrick Vieira, Bernard Lama, Jimmy Adjovi-Boco et Saer Seck, l’actuel directeur, qui forment des talents sénégalais. 

Dans ce centre de formation basée à Saly, le jeune Bamba Dieng se teste à plusieurs postes avant de s’installer finalement en attaque. Une année blanche pour cause d’entorse des ligaments croisés retarde son éclosion. Cependant, il se bat pour revenir et intègre le groupe pro. 

Lors de sa première saison professionnelle, il inscrit 12 buts en 14 rencontres de Ligue 1 sénégalaise… et glane le surnom de “Bambagoal”. 

C’est le moment où Bamba Dieng est proposé par son agent à l’OM, qui vient de signer un partenariat avec Diambars. Il a alors 20 ans et ses essais sont concluants. Il tape à cette époque dans l’œil de Nasser Larguet, le directeur du centre de formation, qui décèle en lui un immense potentiel qui ne demande qu’à être mûri en équipe réserve. 

C’est le même Nasser Larguet qui le lance une première fois dans le grand bain en février 2021 en Coupe de France. Alors qu’il assure l’intérim à la tête de l’équipe en raison de la mise à pied d’André Villas-Boas et en pleine guerre entre les supporters de l’OM et la direction du club, il titularise le minot sénégalais en Coupe de France face à Auxerre. Onze minutes plus tard, il inscrivait son premier but avec l’OM. 

Son agent Seydou Seck, qui est aussi dirigeant de l’institut Diambars, promet sur RMC Sport que l’on n’a pas encore tout vu du potentiel de Bamba Dieng : “Je suis heureux et fier de lui, mais pas ému. Très franchement, je m’y attendais. On connaît ses qualités et sa mentalité. Il savait que son heure allait un jour arriver. On se focalise beaucoup sur sa vitesse et sa puissance, mais Bamba a aussi d’autres atouts. Il sent les appels, il a une qualité technique au-dessus de la moyenne et, vous verrez, il a une très bonne détente et un excellent jeu de tête. Les supporters ne sont pas au bout de leurs surprises avec Bamba”. 

Bamba Dieng a déjà conquis des cœurs, notamment chez les anciens buteurs marseillais comme Michy Batshuayi ou Mamadou Niang – dernier Sénégalais en date à avoir inscrit un doublé avec l’OM –, qui ont dégainé leur enthousiasme sur les réseaux sociaux. Ce n’est sans doute qu’un début. 

Bamba Dieng est sous contrat avec le club olympien jusqu’en 2024. Il est également en pleine négociation salariale, alors que celui-ci toucherait actuellement seulement 1 800 euros par mois. Nul doute que ce doublé fracassant devrait inciter les dirigeants marseillais à offrir une augmentation au jeune Sénégalais qui doit rencontrer la direction du club mardi 14 septembre. 

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *