An San, trois médailles d’or et des critiques sur sa coupe de cheveux

Publié le :

L’archère An San est entrée dans l’histoire de son pays en devenant la première sportive sud-coréenne à remporter trois médailles d’or olympiques. Mais cette incroyable performance a été éclipsée par des critiques. Au pays du matin calme, certains lui reprochent ses cheveux courts synonymes de “féminisme”.

An San n’a pas tremblé et a tout raflé. L’archère sud-coréenne a remporté aux Jeux olympiques de Tokyo l’or en individuel, en double mixte et par équipe dames. En remportant trois médailles olympiques, la championne, âgée de seulement 20 ans, est entrée dans la légende. Cette performance n’avait encore jamais été réalisée par un athlète de son pays aux Jeux d’été.

Mais cette moisson de titres a été éclipsée par une polémique. La sportive a dû faire face à une avalanche de commentaires misogynes sur les réseaux sociaux. La raison ? Le fait qu’elle ait adopté une coupe courte pour ses cheveux. En Corée du Sud, ce style “à la garçonne” est qualifié de “féministe” par certains et ne plaît pas forcément à tous.

“Êtes-vous sûre qu’An San n’est pas une féministe ?”, a écrit un Internaute sur Instagram comme l’a repéré le New York Times. “Elle coche toutes les cases pour en être une.” Sur le réseau social de la championne, un utilisateur lui a aussi demandé pourquoi elle avait coupé ses cheveux. “Parce que c’est plus pratique”, a-t-elle seulement répondu avec un émoji au sourire narquois.

Lors de la compétition, l’entraîneur d’An San a même dû interrompre des journalistes désireux de poser des questions sans lien avec le tournoi, selon l’agence Reuters. La championne a, elle-même, refusé de s’exprimer à ce sujet.

Le New York Times précise que des membres de l’équipe sud-coréenne de volley-ball et de tirs ont aussi subi ce genre de commentaires sur leurs coiffures au cours des Jeux. Selon le Korea Times, le discours public a dégénéré récemment en Corée du Sud pour devenir “une bataille des sexes”. Des célébrités ont été accusées d’être féministes par des “groupes en ligne réactionnaires de mâles dominants estimant que les hommes, tout spécialement les plus jeunes, sont traités de façon injuste par les politiques féministes”.

Une campagne de soutiens sur les réseaux

An San a toutefois reçu beaucoup de soutiens. Ses fans ont envoyé des centaines de messages à la fédération nationale de tir à l’arc lui demandant de protéger la championne olympique. Le hashtag #women_shortcut_campaign s’est aussi propagé sur les réseaux sociaux sud-coréens, de nombreuses femmes publiant des photos de leur coupe courte. L’actrice et réalisatrice Koo Hye-sun, suivie par près de deux millions de personnes, a elle-même posté un cliché d’elle les cheveux courts.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a pris position après cette polémique. Il a félicité An San pour ces trois titres et en a profité pour faire taire ses détracteurs. “Sa fierté est la nôtre”, a insisté le chef de l’État, qui a salué ce triplé historique, malgré un contexte entre “attente excessive et discrimination” autour de la jeune archère.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *