À Munich, le salon de l’automobile attise la colère des militants écologistes

Publié le :

En Allemagne, des centaines d’activistes environnementaux se sont réunis, samedi, à Munich, pour protester contre la tenue du salon de l’automobile. Ces militants appellent les industriels à “développer des modèles commerciaux durables” et demandent au prochain gouvernement de “s’attaquer à la protection du climat dans le domaine des transports”. 

Des centaines de militants écologistes manifestent, samedi 11 septembre, contre la tenue du salon allemand de l’automobile (IAA) à Munich, dans le sud du pays, a rapporté une journaliste de l’AFP. Ils estiment que le secteur n’en fait pas assez pour réduire ses émissions de gaz à effets de serre.

“La crise climatique est déjà là, pas besoin d’IAA”, “Laissez-nous sauver la planète” : plusieurs centaines de militants ont débuté, pancartes à la main, une manifestation dès 10 h (GMT) sur la Theresienwiese, une immense place de l’ouest de la ville, et ont ensuite été rejoints par des militants à vélo de la région.


Le salon allemand de l’automobile (IAA), grand raout du secteur, se déroule depuis mardi et jusqu’à dimanche dans le salon des congrès de la ville.

Un secteur en transition vers l’électrique

Il se présente cette année comme une vitrine du grand défi de l’électrification pour la branche et veut donner une tribune à la “mobilité” plutôt qu’à l’auto, avec notamment plus de 70 marques de vélos. Mais ce nouveau concept n’a pas calmé les revendications.

“Malgré son aspect durable, l’IAA reste le salon de l’industrie automobile”, estime dans un communiqué #Aussteigen, le collectif associatif à l’origine des manifestations. “Au lieu de développer des modèles commerciaux durables, BMW, Volkswagen, Daimler et compagnie continuent de gagner de l’argent principalement avec des moteurs thermiques”, a-t-il ajouté.

>> À voir aussi : Véhicules électriques : les batteries, un enjeu stratégique pour les constructeurs

“Le prochain gouvernement fédéral doit enfin s’attaquer à la protection du climat dans le domaine des transports”, appelle le collectif. Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu depuis mardi, à l’initiative d’ONG environnementales comme Greenpeace, à quelques semaines des élections législatives allemandes prévues le 26 septembre prochain.

La protection du climat est un thème central de ces élections, qui doivent aboutir à la nomination du successeur de la chancelière Angela Merkel, qui quitte le pouvoir après 16 ans à la tête de l’Allemagne.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *