à 57 ans, la revanche d’Al-Rashidi avec son drapeau du Koweït

Publié le : Modifié le :

Le tireur koweïtien Abdullah Al-Rashidi a remporté lundi la médaille de bronze de l’épreuve de skeet. Cinq ans après les Jeux du Rio où le Koweït était suspendu par le CIO et où il avait déjà été 3e, ce militaire a enfin pu célébrer avec le drapeau autour du cou.

Son look improbable, moustache et carabine, a retenu l’attention des réseaux sociaux, tout comme son histoire olympique. Le tireur koweïtien Abdullah Al-Rashidi a remporté lundi 26 juillet le bronze de l’épreuve de skeet. Au moment de monter sur le podium, il a sorti un drapeau koweïtien de la poche de son survêtement et l’a drapé sur ses épaules, affichant un immense sourire.

Un sourire qui a un goût de revanche. Il y a cinq ans, lors des JO de Rio, il avait déjà remporté la médaille de bronze mais il n’avait pas pu le célébrer sous la bannière de son pays, étant obligé de concourir sous bannière neutre. En effet, le Koweït était alors suspendu par le CIO en raison d'”ingérence gouvernementale” dans les instances sportives locales. Abdullah Al-Rashidi avait tout de même gagné une certaine notoriété après avoir disputé avec un maillot d’Arsenal sur les épaules mais avait gardé la tête basse sur le podium.

En conférence de presse, il est revenu sur ce geste à Rio :”Cela ne me plaisait pas de voir le drapeau olympique. J’avais besoin de voir mon drapeau, le drapeau koweïtien”, a-t-il justifié.

Son fils fait partie de la sélection

Abdullah Al-Rashidi estime qu’il doit son capital sympathie à son âge avancé : “Tout le monde m’aime parce que je suis vieux”, sourit-il. À 57 ans, il disputait à Tokyo ses septièmes Jeux olympiques. Cette nouvelle médaille de bronze n’est qu’une breloque supplémentaire glanée dans une carrière déjà exemplaire puisqu’il compte trois titres de champion du monde, glanés dans les années 1990 (1995, 1997, 1998).

Preuve de la longévité du Koweitien, son fils fait désormais partie de la délégation koweitienne. Talal Al-Rashidi était présent pour encourager et célébrer avec son père et disputera mercredi les épreuves de trap.

Abdullah Al-Rashidi était certes le plus âgé des 30 tireurs en skeet mais il est encore loin du record de plus vieux médaillé de l’histoire des JO, détenu par le tireur Suédois Oscar Swahn, médaillé d’argent en 1920 aux Jeux d’Anvers, à 72 ans. Rendez-vous en 2036 pour Abdullah Al-Rashidi ?

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *